Meurtre du généraliste de Nogent-le-Rotrou : un suspect, déséquilibré, a été arrêté aux Mureaux

 

Bonjour

Un quadragénaire soupçonné d’avoir tué mercredi 1er février à l’arme blanche le Dr Patrick Rousseaux dans son cabinet de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) a été interpellé aux Mureaux (Yvelines). L’homme est en garde à vue dans des locaux de la gendarmerie d’Eure-et-Loir, après son arrestation, mercredi 1er février, aux Mureaux (Yvelines). Ce suspect aurait attiré l’attention des policiers aux Mureaux du fait de son étrange comportement.

« En marge de cette audition, les gendarmes vont effectuer une série de vérifications sur son éventuel téléphone portable, sur son entourage et sur son passé, précise L’Echo Républicain. Le suspect a été trouvé sur la voie publique par des policiers qui avaient remarqué une blessure à un bras. L’homme leur a expliqué qu’il s’était lui-même entaillé « pour enlever une puce électronique qu’on lui avait posée ». Hospitalisé pour faire soigner ses blessures, il a agressé le personnel soignant.

Recueillement silencieux

L’émotion est grande dans le Perche. « Les praticiens de Nogent-le-Rotrou garderont leur cabinet fermé ce vendredi 3 février, a assuré un généraliste au Quotidien du Médecin. Ce même jour, ils se retrouveront tous ensemble pour décider de la conduite à tenir. Parallèlement, un recueillement silencieux, lancé par un des patients du Dr Rousseaux, aura lieu ce vendredi à 18 heures devant le cabinet du praticien décédé. »

Responsable départemental de la CSMF, le Dr Gérald Galliot parle pour sa part d’un « sentiment de révolte ». Les violences, qu’elles soient physiques ou verbales, augmentent dans les cabinets, assure-t-il. « Pas une année sans qu’un confrère ne soit brutalisé à son cabinet, ajoute-t-il, même si le sommet de l’horreur a été atteint hier ».

Outre une action de la CSMF prévue à Chartres le 7 février le Dr Patrick Bouet, président du Conseil national de l’Ordre des médecins rappelle qu’il a rencontré le 15 décembre dernier le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux. Ce dernier « avait à cette occasion souscrit plusieurs engagements relatifs à la protection des professionnels de santé, applicables dans les plus brefs délais ». L’Ordre l’exhorte, ainsi que Marisol Touraine, à mettre en œuvre ces mesures au plus vite. Ces engagements politiques seront-ils suffisants ?

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s