Inventaire. 4 février 2014, François Hollande et Mme Touraine déclarent la guerre au tabac.

 

Bonjour

A compter du 9 février Marisol Touraine effectue un déplacement officiel au Liban. Objet : « la coopération franco-libanaise en matière de santé ». Sans doute est-ce une priorité. Il y a quelques jours la ministre française de la Santé rentrait du Chili. Et ensuite ? D’autres voyages à l’étranger ? C’est possible mais peu probable. Le torchon politique hexagonal brûle comme jamais. Sans doute retrouvera-t-elle plus tôt que prévu le rude combat qui l’attend pour conserver son « fief électoral » du Jardin de la France.

Ainsi Marisol Touraine n’aura pas eu le temps de se rendre en Australie. Elle aurait pu y prendre la mesure de tout ce qu’elle n’a pas fait durant les cinq années qu’elle vient de passer sous les ors de son ministère. L’affaire était rapportée il y a peu par la BBC – « How Australia is stubbing out smoking » et reprise par Slate.fr : « Comment l’Australie pourrait réussir à éradiquer le tabagisme » (Hanna Bernard).

Interdits et amendes

 Au départ la donne était la même. En Australie comme en France (grâce à la loi Evin) la publicité pour les produits du tabac était interdite. Puis vint l’interdiction de fumer dans les lieux publics.  Slate.fr :

« Au début, il n’était interdit de fumer qu’en intérieur, dans les bars, les restaurants ou les bureaux. Puis la liste s’est étendue jusqu’à marginaliser les fumeurs. Car pour fumer en Australie, il faut maintenant être à plus de 10 mètres d’une aire de jeux, à plus de 4 mètres de l’entrée d’un lieu public ou encore ne pas se trouver sur une plage ainsi que devant une station de taxi. Il est même interdit, dans la plupart des villes d’Australie, de fumer en prison. Imaginez que l’on impose un jour ce genre de règles en France.

 Si vous fumez au mauvais endroit, vous pouvez recevoir une amende allant jusqu’à 2.000 dollars australiens, soit plus de 1.400 euros. Et par ailleurs, explique la BBC, même si vous fumez au bon endroit, vous payerez de plus en plus cher vos paquets de cigarettes car les taxes sur ces derniers vont augmenter de 12,5% par an pendant quatre ans. Un paquet de cigarettes coûte actuellement environ 26 dollars australiens, soit presque 17 euros. »

Allergie électronique

On n’oubliera pas le paquet neutre et l’affichage des pathologies. Mais il y a eu, aussi des manières plus douces comme My Quit Buddy (messages d’encouragement quotidiens, distractions pour faire passer l’envie de fumer, et félicitations à chaque nouveau cap atteint). Soit une version qui n’est pas sans faire songer à « Tabac Info Service » (par ailleurs toujours aussi incompréhensiblement allergique à la cigarette électronique).

« Ces méthodes semblent assez efficaces car, en raison du prix prohibitif, de moins en moins de ‘’jeunes’’ achètent des cigarettes, résume Slate.fr. De plus, le taux de fumeurs adultes a diminué de moitié depuis les années 1980. Le gouvernement australien vise encore plus haut puisqu’il s’est engagé à réduire le nombre d’adultes fumant quotidiennement à 10% en 2018. »

Incurie

En France, cette proportion se situe allègrement au-dessus des 30%. Pourquoi ? L’absence de véritable volonté politique, le refus opposé par le gouvernement et le Parlement d’augmenter massivement et durablement les prix. Il y a aujourd’hui précisément trois ans, le 4 février 2014, François Hollande annonçait solennellement (à la Maison de la Chimie et lors de la Journée du Cancer) son ambition dans ce domaine. Il confiait à Marisol Touraine la responsabilité d’élaborer un Programme national de réduction du tabagisme. 1

Objectif : en 2019 le nombre de fumeurs devait avoir baissé de 10% par rapport à celui de 2014. Il n’a pas bougé s’il n’a pas, depuis, augmenté. C’est une assez bonne définition de l’incurie. On peut applaudir l’Australie.

A demain

1 Maison de la Chimie, 4 février 2014. François Hollande lance solennellement le troisième volet (2014-2019) du Plan Cancer, soutenu en cela par le Pr Olivier Lyon-Caen, son «conseiller santé».  Extrait du discours du président de la République :

« Le tabac est responsable de 30% des décès par cancer. C’est la première cause de mortalité pour les femmes, comme pour les hommes – mais de ce point de vue l’égalité est en marche, et ce n’est pas la meilleure ! Le second Plan Cancer [mis en œuvre par Nicolas Sarkozy, ndlr] avait fixé comme objectif une baisse de la prévalence du tabac, c’est-à-dire du nombre de fumeurs, de 30% à 20% dans la population. Le taux aujourd’hui est de 33%. Il y a plus de fumeurs qu’il n’y en avait il y a cinq ans. J’ai donc demandé à Marisol Touraine de présenter, avant l’été, un programme national de réduction du tabagisme, s’intégrant précisément dans la stratégie nationale de santé. Il sera élaboré par tous les acteurs concernés pour agir sur la consommation, qui devient une addiction .»

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s