Agir en justice contre le burn out des soignants. Carte nationale des harcèlements hospitaliers

 

Bonjour

Est-ce une première ? Est-ce un signe ? En Touraine un collectif de dix-huit sages-femmes du Pôle Santé Léonard-de-Vinci ont assigné leur employeur devant le juge des référés du TGI de Tours pour « danger immédiat et permanent ». Elles réclament la création de trois postes. L’affaire vient d’être rapportée par La Nouvelle République.

« Problème de sécurité des patients, risque de burn out des soignants : la maternité de la clinique de Chambray-les-Tours est devant la justice. Selon Rose-Lyne Verdier, représentante CGT au pôle santé Léonard-de-Vinci, le malaise couvait depuis décembre 2015. Les sages-femmes ont alerté la direction à plusieurs reprises sur leur manque d’effectif ». Devant l’inertie de leur hiérarchie, dix-huit de ces professionnelles de la naissance, regroupées en collectif, ont décidé de saisir la justice pour « danger immédiat et permanent ». Elles demandent notamment trois embauches supplémentaires ».

L’audience s’est tenue mardi 7 février devant le juge des référés du TGI de Tours. Une décision sera rendue le 21 février.

C’est une première réactualisée : la carte 1 mise à jour des signalements de maltraitance et de harcèlement reçus par l’association Jean-Louis Mégnien. Elle est disponible à l’adresse: http://associationjeanlouismegnien.fr/documentation/. S’y intéresser c’est, immanquablement, s’inquiéter : que se passe-t-il à Château-du-Loir, dans la Sarthe de François Fillon, à Amiens, cité d’Emmanuel Macron, à Bourgoin-Jallieu (Isère), qui vit naître le grand Frédéric Dard. On attend, déjà, la réactualisation de cette carte.

A demain

1 Cette carte fait état de signalements de maltraitance ou de harcèlement. En dehors de quelques exceptions, elle exclut toute condamnation définitive pour ces motifs d’un établissement hospitalier ou d’une personne physique. Il n’en demeure pas moins que les dossiers soumis à l’Association Jean-Louis Mégnien ou dont elle a eu connaissance et qui font l’objet d’un signalement sur cette carte, sont solidement argumentés. Ils s’appuient sur des documents et faits précis s’inscrivant souvent sur une longue période. Ils donnent lieu, pour beaucoup d’entre eux, à des procédures judiciaires en cours, administratives et/ou pénales, en première instance en appel ou en cassation. Les cas signalés ne représentent malheureusement qu’une partie seulement de la réalité des phénomènes de maltraitance et de harcèlement, beaucoup de personnels n’osant se signaler par peur de mesures de rétorsion et des conséquences négatives pour leur avenir professionnel.

En publiant cette carte, le but de l’Association Jean-Louis Mégnien n’est ni de régler de contentieux avec les établissements signalés ni de nuire à une personne physique ou morale. En alertant sur ces dérives managériales, l’association ne fait que remplir son objectif d’information du public sur les phénomènes de maltraitance et de harcèlement, dont l’ampleur ternit l’image de l’hôpital public, constitue une menace pour son avenir et tend à rompre le pacte de confiance du public vis-à-vis de son système de santé.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s