Post-vérité : Marisol Touraine a-t-elle effacé son intérêt pour la vaccination des Français ?

Bonjour

C’est, au mieux, une piqûre de rappel. Elle est administrée, dans l’éditorial de la dernière livraison (février) de Médecine/Sciences, par le Pr Alain Fischer (Collège de France, Institut Imagine-Inserm Hôpital Necker-Enfants Malades). Ce scientifique réputé avait, l’an dernier, répondu pleinement présent à l’appel de Marisol Touraine. A l’époque la ministre des Affaires sociales et de la Santé souhaitait « proposer une concertation citoyenne sur le thème de la vaccination ». Une affaire à haut risque compte-tenu de la montée, en France, d’une vague diffuse et hétérogène d’inquiétude vis-à-vis de l’innocuité de cette méthode de prévention jouant sur l’immunité.

« C’était, dit Alain Fischer, une approche audacieuse mais noble, pour permettre à nos concitoyens de s’approprier les conclusions obtenues. Usagers de la santé, professionnels de la santé non spécialistes et experts y ont activement contribué. Ce travail a, bien sûr, fait apparaître la diversité des opinions, mais un consensus s’est vite dégagé sur la réaffirmation du caractère indispensable de la vaccination et sur la nécessité de la promouvoir par une action forte. »

Rougeole, méningocoque, papillome humain

Faut-il rappeler l’urgence d’une prise de conscience de la situation française ? Couverture insuffisante de vaccination contre la rougeole (77 % de couverture pour la seconde dose, là où il faudrait 95 %) et résurgence de cette maladie virale ; échec relatif de la mise en place du vaccin contre le méningocoque C (70 % de couverture à l’âge de 2 ans) ; échec quasi complet de celle du vaccin contre les virus du papillome humain – HPV (14 % de couverture en 2015).

« Cet échec reflète une défiance croissante à l’égard de la vaccination au sein de la population et des professionnels de santé, défiance alimentée par une diffusion dans les réseaux sociaux d’opinions hostiles et non fondées, reprises par certains médias, écrit aujourd’hui Alain Fischer.  Elle est responsable d’une attitude d’hésitation. Le concept de « post-vérité », où analyse scientifique et opinion font l’objet d’une égale considération, s’applique bien à la vaccination (« une minute pour les pro, une minute pour les anti » !). Le contexte, marqué par des scandales dans le domaine de la santé et par l’absence de réponse à la diffusion des fausses nouvelles, rend probablement compte de la relative importance de ce phénomène en France. »

Fausses nouvelles et responsabilités

Il faudra, un jour revenir sur la formule « absence de réponse à la diffusion des fausses nouvelles » – y revenir pour s’interroger les causes, les moyens et les responsabilités. Reste que la concertation citoyenne voulu par la ministre de la Santé a été organisée et qu’elle a formulé un certain nombre de propositions 1. Elles visent, comme annoncé à « rétablir la confiance en la vaccination et à augmenter rapidement la couverture vaccinale ». La plus importante est sans aucun doute la modification du statut juridique de la vaccination.

« À ce jour, sous le poids de l’histoire, seuls trois vaccins sont obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite), les autres simplement recommandés. Cette situation non scientifiquement justifiée est exploitée par les adversaires de la vaccination pour réclamer une vaccination sélective, « à la carte ». Le statut actuel ne peut donc persister. Lever l’obligation et recommander l’ensemble des vaccins du calendrier vaccinal est une option. Elle implique une prise de conscience et une responsabilisation des citoyens et des acteurs de santé, dont malheureusement beaucoup d’indicateurs montrent l’insuffisance.

« Les actions autour de l’information, de l’éducation et de la communication, si elles sont menées avec force et ténacité, devraient à terme permettre d’atteindre cet objectif. Dans l’attente, la seule solution consiste à élargir temporairement l’obligation à l’ensemble du calendrier vaccinal de l’enfant. C’est là, donner un signal fort face à une situation préoccupante. Une clause d’exemption, comme pratiquée dans certains États des États-Unis, est envisageable, à condition que son utilisation reste limitée et ne compromette pas l’objectif de protection collective de la population. La prise en charge intégrale par la collectivité du coût de la vaccination (un surcoût d’environ 150 millions d’euros/an) devrait aussi contribuer à améliorer la couverture vaccinale (notamment contre HPV) et apparaître comme un juste accompagnement de l’obligation. »

GSK et l’hépatite B

Nous étions en novembre 2016. Quatre mois plus tard la situation s’est compliquée. Silence total des géants producteurs de vaccins et, du fait de la multinationale britannique, GSK installation brutale et totalement incompréhensible d’une pénurie d’ Engerix B contre l’hépatite virale B – pénurie imposant à la Direction Générale de la Santé d’organiser une distribution strictement contingentée à l’hôpital.

« Nos propositions ont reçu un très large soutien de nombreux acteurs de santé et d’associations qui en demandent l’application immédiate 2, écrit Alain Fischer. Elles sont aujourd’hui sur la table de la ministre des Affaires sociales et de la Santé et des acteurs du monde politique. Leur engagement déterminé est attendu pour que, enfin, soit prise en compte la menace qui pèse sur un pilier de la santé publique et qu’il y soit remédié. »

On n’ose imaginer que la table Marisol Touraine soit à ce point encombrée qu’elle ne trouve le temps, bien avant le mois de mai, de retrouver ce dossier. Cette piqûre de rappel aura-t-elle un effet ?

A demain

1 Rapport sur la vaccination. Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination, 30 novembre 2016 (http://concertation-vaccination.fr).

2 Communiqué de presse. 23 sociétés médicales demandent la mise en place immédiate des recommandations de la concertation citoyenne sur la vaccination. 20 décembre 2016

4 réflexions sur “Post-vérité : Marisol Touraine a-t-elle effacé son intérêt pour la vaccination des Français ?

  1. Bonsoir

    Vous ne faites pas état dans votre billet de l’instrumentalisation que le Pr FISCHER a fait de cette concertaation citoyenne pour lui faire dire ce qui est sa seule position à lui, même si elle est évidemment partagée par tous les « pro-vaccinalistes »
    En effet, comme l’ont signalé de nombreux blogs indépendants, la « paroles » des citoyens n’a pas été analysée.
    A aucun moment, la recommandation d’étendre l’obligation vaccinale n’a été proposé à part par le Pr FISCHER et tous ceux qui pensent comme lui.

  2. En France, la loi dit que : « Une intervention dans le domaine de la santé ne peut être effectuée qu’après que la personne concernée y a donné son consentement libre et éclairé. »
    (Décret n° 2012-855 du 5 juillet 2012 – Chapitre II : Consentement – Article 5)

    « Une intervention dans le domaine de la santé ne peut être effectuée qu’après que la personne concernée y a donné son consentement libre et éclairé.

    Cette personne reçoit préalablement une information adéquate quant au but et à la nature de l’intervention ainsi que quant à ses conséquences et ses risques.

    La personne concernée peut, à tout moment, librement retirer son consentement. »

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026151968

  3. Épidémies d’oreillons aux Etats-Unis : La particularité de ces flambées est qu’elles ont touché des personnes vaccinées.

    https://www.mesvaccins.net/web/news/9655-epidemies-d-oreillons-aux-etats-unis

    Aux Etats-Unis, depuis le début de l’année 2016 jusqu’au 22 août, les Centers for Disease Control and Prevention ont recensé, dans 44 États, 1 786 cas d’oreillons. Plusieurs universités américaines ont rapporté des épidémies d’oreillons cette année. La particularité de ces flambées est qu’elles ont touché des personnes vaccinées. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s