Le journal de France 2 montre le trafic de tabac mais il ne le décrypte pas. Pourquoi ?

Bonjour

On ne parle jamais tabac sur les ondes de France Télévisions. Pourquoi ? Jusqu’à Benoît Hamon, invité politique de France 2 qui, hier, a fait l’impasse sur le sujet – alors même qu’il se passionne pour le diesel et la pollution atmosphérique. Et puis sur cette même chaîne, une exception : « Cigarettes : enquête sur un trafic ». C’était le dimanche 2 avril au journal de 20 heures – un sujet repris sur le site des buralistes. Quatre minutes pour mettre en scène le « trafic de tabac ». Par écrit cela donne ceci :

« Bienvenue à Quiévrain, ville belge transformée en bureau de tabac géant » en démarrage du reportage. « Il y en a tous les deux mètres, ouverts 7 jours sur 7, certains la nuit. Au milieu des pots de tabac et des cartouches d’un établissement, des … Français principalement. Un jeune couple d’étudiants avoue venir tous les mois.

 « De l’autre côté de la frontière, très difficile de lutter pour les buralistes français. Gros plan sur le linéaire d’un débit de Fresnes-sur-Escaut, à moitié achalandé. « En dix ans, mon chiffre d’affaires a été divisé par deux, faute de clients », confie Hervé Sénéchal.

 Laisser-faire

 « Direction Toulouse, « où il ne faut pas cinq minutes pour trouver un revendeur ». Origine de sa marchandise : Le Pas de la Case. Andorre « le paradis fiscal du tabac » qui profite de « la libre circulation du fait d’accords avec la France et l’Espagne ». Un agent de la Douane régionale Occitanie ouvre la porte de la salle des saisies où sont alors stockées 1,5 tonne de tabac, avec des prises plus ou moins importantes.

 « Conclusion chez une buraliste de Vandœuvre-du-Poitou (Vienne), victime d’un cambriolage qui a dévalisé 40 % de son stock de cigarettes. Avec le commentaire suivant : « un cambriolage ciblé … probablement une commande d’un trafiquant. Mais selon les enquêteurs, il est très difficile de remonter les filières ».

 Mais encore ? Rien. Pourquoi une telle situation (similaire à celle du cannabis) alors que l’Etat confère aux buralistes le monopole de la distribution du tabac ? Que font, ici, les multinationales du tabac ? A quoi tiennent ces incohérences frontalières ? Pourquoi ce laisser-faire ? Comment croire aux chiffres officiels de la consommation de tabac (chiffres déjà considérables) s’il faut, en outre, y associer une consommation par définition non comptabilisée ? Quelles sont les proportions exactes de cette économie souterraine ? Quelles sont, ici, les réponses du ministre de l’Intérieur et de la ministre de la Santé ?

Pourquoi la télévision publique ne donne-t-elle pas sa pleine dimension politique à un tel sujet de société ?

A demain

 

 

 

 

2 réflexions sur “Le journal de France 2 montre le trafic de tabac mais il ne le décrypte pas. Pourquoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s