Tabac : il faudra cent millions d’euros pour détruire les derniers paquets avec logos

Bonjour

C’est une information de BFM-TV (Matthieu Pechberty). C’est aussi une nouvelle démonstration de l’incurie dans le champ de la politique du tabac. Interdits à la vente depuis l’instauration du paquet neutre, quinze millions d’anciens paquets de cigarettes (avec logos) ont été renvoyés par les buralistes aux services de l’Etat. Que croyez-vous qu’il arriva ?

En août 2016, le ministère du Budget avait promis que les paquets non-vendus au 1er janvier 2017 seraient remboursés, rappelle BFM-TV.  Une souplesse (inhabituelle) de la réglementation qui avait été confirmée dans un autre courrier du 19 décembre dernier. Conséquence : les 26.000 buralistes français ont retourné leurs invendus. Entre la fin janvier et la fin février, Logista (qui détient le monopole de distribution en France) a reçu 250 tonnes de tabac (paquets, tabac à rouler, cigarillos…). Soit l’équivalent de plus de 15 millions de paquets de cigarettes et une valeur de près de cent millions d’euros. Faute d’être écoulés les stocks furent réceptionnés – avant, dit-on, d’être mis sur un bûcher.

Produits non conformes

« Mais entre temps, Bercy a modifié les règles de remboursement, révèle BFM-TV. Dans une lettre datée du 20 janvier, les Douanes imposent que tous les paquets soient identifiés avec leur date de livraison. Une condition impossible à remplir pour Logista qui fait l’intermédiaire entre les buralistes et l’administration. Craignant que Bercy ne règle la facture, Logista a bloqué les paiements aux buralistes depuis quelques semaines. La note par bureau de tabac représente en moyenne 3000 euros, mais les plus gros débitants ont renvoyé pour quelques dizaines de milliers d’euros de marchandise. »

Aujourd’hui les obstacles viennent d’être levés. « Nous venons d’apprendre que la Direction de la Douane vient de donner instruction à Logista pour que ces remboursements puissent être effectués, vient de faire savoir le site des buralistes. Il faut dire que les modalités de remboursement des produits non-conformes correspondent à une tâche vraiment atypique tant pour l’administration que pour la Comptabilité publique. Et les derniers problèmes administratifs et comptables – jamais prévus par le ministère de la Santé quand il a institué le paquet neutre – viennent seulement d’être levés. »

Cent millions d’euros.  Cent millions d’euros carbonisés.

A demain

2 réflexions sur “Tabac : il faudra cent millions d’euros pour détruire les derniers paquets avec logos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s