Le virus de la rougeole menace à nouveau la France. Que fait la police vaccinale ?

Bonjour

Ce sont les derniers chiffres en provenance du front rougeoleux. Ils viennent d’être donnés par Santé Publique France. Du 1er janvier au 31 mars 2017, 134 cas de rougeole ont été déclarés en France, soit trois fois plus que le nombre de cas déclarés en 2016 sur la même période. Deux cas d’encéphalite et quinze pneumopathies graves ont été recensés depuis le début de l’année. La circulation du virus reste active dans plusieurs départements. Selon les autorités sanitaires la France n’est donc pas à l’abri d’une nouvelle épidémie d’ampleur importante, comme celles observées actuellement dans plusieurs pays européens, au premier rang desquels la Roumanie (près de 3500 cas dont 17 décès à ce jour).

Cette situation française constitue une forme de régression vaccinale. Du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2016, plus de 24 000 cas de rougeole ont été déclarés en France (dont près de 15 000 cas pour la seule année 2011). Près de 1 500 cas ont présenté une pneumopathie grave, 34 une complication neurologique (31 encéphalites, 1 myélite, 2 Guillain-Barré) et 10 sont décédés. Le nombre de cas a fortement diminué en 2012, puis est resté stable en 2013 et 2014 (respectivement 859, 259 et 267 cas déclarés). En 2015, le nombre de cas augmentait de nouveau (364 cas), en lien avec un important foyer épidémique en Alsace (230 cas). En 2016, 79 cas ont été déclarés, témoignant d’une circulation moindre du virus de la rougeole par rapport aux années antérieures.

Elimination avant 2010

La France « n’est pas à l’abri d’une épidémie importante ». C’est dit. La Direction Générale de la Santé vient de publier les dernières recommandations vaccinales actualisées :

« Tous les enfants, à l’âge de 18 mois, devraient avoir reçu deux doses du vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. La première dose est administrée à 12 mois quel que soit le mode de garde. La seconde vaccination ne constitue pas un rappel, l’immunité acquise après une première vaccination étant de longue durée. Elle constitue un rattrapage pour les enfants n’ayant pas séroconverti, pour un ou plusieurs des antigènes, lors de la première vaccination. »

Une épidémie rougeoleuse menace et la feuille de route gouvernementale reste la même : « l’augmentation de la couverture vaccinale à deux doses des enfants avant l’âge de 2 ans (qui doit atteindre au moins 95 % pour la première dose et 80 % pour la seconde), l’administration plus précoce de la seconde dose et le rattrapage des sujets réceptifs (adolescents et jeunes adultes nés depuis 1980) devraient permettre à terme l’interruption de la transmission de la rougeole et de la rubéole (plan d’élimination de la rougeole 2005-2010…).

Cinq mois déjà

Une épidémie menace tandis que grandit la méfiance de l’opinion vis-à-vis de la vaccination. Les objectifs officiels de couverture vaccinale ne sont pas atteints en dépit des recommandations et de la prise en charge par la Sécurité sociale. Marisol Touraine, ministre partante de la Santé, avait fait grand bruit en annonçant une concertation citoyenne sur la vaccination.

Cette concertation a été organisée. Un rapport a été remis à la ministre préconisant de passer, dans un premier temps, de la recommandation à l’obligation vaccinale. Il recommandait, aussi, « une mobilisation résolue et durable des autorités de l’Etat afin de mettre en place un plan d’action en faveur de la politique de prévention des infections par la vaccination, associant tous les acteurs impliqués ».

Tout cela a été publié il y a cinq mois. Avant, précisément, le retour en force du virus rougeoleux en France. Et avant le départ de la ministre de la Santé.

A demain.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s