Dès cet hiver des pharmaciens vaccineront. Compter entre 4,50 et 6,30 euros l’injection

Bonjour

Contre vents et marées médicales, Marisol Touraine le voulait. Ce fut, après bien des difficultés, écrit dans une loi. Cela se fera. Un décret relatif à l’expérimentation de l’administration par les pharmaciens du vaccin contre la grippe saisonnière vient de paraître au paru Journal officiel. Les deux régions retenues pour l’expérimentation sont Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine.

A première vue l’affaire a le profil d’une usine à gaz. Dans un premier temps les pharmaciens d’officine (volontaires) devront être formés à vacciner. Qui leur apprendra ? Ils devront ensuite recueillir par écrit le consentement « exprès et éclairé » des clients qu’ils jugent éligibles – mais « à l’exception des femmes enceintes et des personnes qui n’ont jamais été vaccinées contre la grippe ». Ils doivent ensuite informer le médecin traitant de cette vaccination. Puis, après l’administration du vaccin, ils devront délivrer au patient une attestation de vaccination comportant le nom et le numéro de lot du vaccin. Qu’est-il prévu en cas d’effets secondaires ?

Irritations médicales

L’intendance? A priori, elle suivra. Pour chaque vaccin administré, le pharmacien percevra la somme de 4,50 euros (si le patient bénéficie d’une prescription médicale), ou de 6,30 euros (s’il bénéficie d’un bon de prise en charge émis par l’Assurance maladie).  Les syndicats, gourmands, réclamaient 10 euros.

Il faut toutefois savoir que chaque officine participant à l’expérimentation recevra en outre la somme forfaitaire de 100 euros – « au titre du dédommagement lié aux contraintes spécifiques de l’expérimentation » (sic). Entendre 100 euros pour chaque pharmacien ayant réalisé au moins cinq vaccinations au sein de cette même officine. Le versement des sommes sera effectué à la fin de la campagne de vaccination, l’argent étant prélevé sur les crédits du fonds d’intervention régional.

On se souvient des très vives irritations médicales soulevées par l’annonce de ce projet. La loi dispose qu’une évaluation de cette expérimentation sera réalisée. Peut-être saura-t-on alors ce qu’il peut en être de l’apport des pharmaciens quant à l’amélioration de la couverture vaccinale antigrippale. L’irritation des médecins prescripteurs en sera-t-elle pour autant atténuée ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s