Politique et infections : la ministre Agnès Buzyn va-t-elle rendre onze vaccins obligatoires ?

 

Bonjour

C’est le dossier le plus délicat dont vient d’hériter Agnès Buzyn, nouvelle ministre des Solidarités et de la Santé. Dossier médical autant que sociétal. Dossier éminemment politique.

En dépit d’une politique intensive de communication Marisol Touraine n’avait trouvé ni le temps ni l’énergie pour mener à bien l’affaire des vaccins. Le Monde (François Béguin) rapporte que lors de la (touchante) scénographie de la passation de pouvoir organisée hier 17 mai au ministère, l’ancienne ministre a expliqué (pour la première fois) qu’elle n’avait pas pu mener ce sujet à son terme « en raison du calendrier parlementaire ». Dont acte.

Mme Touraine a ajouté qu’elle avait toutefois eu le temps de « préparer un texte de loi sur ce sujet ». Et elle a précisé (autre première) qu’elle était « favorable à l’extension vaccinale à onze vaccins »Que ne l’a-t-elle dit plus tôt ? Puis la candidate aux élections législatives en Indre-et-Loire a lancé à celle qui prend sa place un superfétatoire : « Vous prendrez les décisions qui vous appartiennent et que vous jugerez utiles ».

Or le temps presse comme jamais. Saisi par une association d’adeptes de la « santé naturelle » le Conseil d’Etat a en effet laissé au gouvernement jusqu’au 8 juillet pour prendre des mesures afin de rendre disponibles les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP). On sait en effet que les trois vaccins obligatoires pour les enfants âgés de moins de 18 mois sont actuellement introuvables en tant que tels ; ces trois valences sont toujours associées à d’autres ce que dénoncent (logiquement) les opposants (plus ou moins ouvertement) déclarés à la vaccination.

Michèle Rivasi et Nicolas Hulot

Que va faire la nouvelle ministre ? Quand ils daignent s’exprimer, les géants producteurs de vaccins (Sanofi-Pasteur au premier chef) expliquent qu’il leur est impossible de relancer une production de DTP. Pour répondre au Conseil d’Etat Agnès Buzyn pourrait prendre une décision politique (et quelque peu machiavélique). Lever dans un premier temps l’obligation vaccinale par décret. Puis reprendre le texte de Marisol Touraine et demander aux nouveaux députés d’étendre par voie législative les obligations vaccinales. Elle pourrait en cela s’appuyer sur les recommandations de la « consultation citoyenne »  organisée en 2016.

Une consultation dont les conclusions ne manquent pas d’embarrasser le nouveau gouvernement : passer de de trois à onze obligations vaccinales 1 ; avec toutefois, pour les parents, la possibilité « d’invoquer une clause d’exemption ». Le candidat Emmanuel Macron avait dit durant la campagne toute l’importance qu’il accordait à la prévention. On imagine mal la nouvelle ministre ne pas adhérer à un tel propos. Dans le même temps la méfiance, dans l’opinion, vis-à-vis des vaccins n’a jamais été aussi grande. Et le pouvoir doit faire face à une opposition massive dont l’une des porte-parole les plus dynamique est (outre le mystérieux Pr Henri Joyeux),  Michèle Rivasi députée européenne et écologiste. On attend avec intérêt la position de Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire.

 A demain

 1 Vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (actuellement obligatoires) et contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’hépatite B et les infections dues à Haemophilus influenzae, au pneumocoque et au méningocoque C (actuellement recommandées).

Une réflexion sur “Politique et infections : la ministre Agnès Buzyn va-t-elle rendre onze vaccins obligatoires ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s