Cannabis verbalisé: pourquoi les médias français ne s’enflamment-ils plus pour ce sujet ?

 

Bonjour

Les médias généralistes seraient-ils blasés? Ou fatigués ? Gérard Collomb, bientôt 70 ans, maire de Lyon depuis seize ans, vient d’ouvrir la voie à la dépénalisation de la consommation de cannabis en France. Et ce à la demande d’un président de la République ni de droite ni de gauche. Hier c’eût été une explosion. Aujourd’hui aucune réaction, ou presque. Prenons Libération, quotidien fondé par Jean-Paul Sartre qui défendit durant des décennies la dépénalisation de cette herbe illicite. Quelques lignes sur le site (Amélie James), qui pourraient être lues partout ailleurs dans la sphère médiatique.

Prenons Le Figaro qui, en toute rigueur idéologique, devrait se déchaîner et accuser Emmanuel Macron, nouveau président de la République, de laxisme. Ce sont, chez le vieux quotidien, des pudeurs de gazelles : « Bientôt des amendes pour usage de drogue » (Paule Gonzales). On cite Jacky Coulon, secrétaire national de l’Union syndicale des magistrats (USM) : « Si cela peut permettre à la justice de mieux fonctionner, nous n’y sommes pas hostiles. Mais nous souhaitons que cela ne baisse pas le niveau de répression, car il y a des infractions qui méritent d’être réprimées et que cela puisse se faire sous le contrôle du juge ».

Passé maître dans l’art du consensus sociétal Le Monde (François Béguin) ne dit rien d’autre qui la police : « le ministre de l’Intérieur répond à une demande forte de simplification et d’allégement du travail, sans sacrifier à l’efficacité » (Philippe Capon, du syndicat de gardiens de la paix UNSA Police). Le dernier quotidien parisien vespéral cite aussi Jean-Pierre Couteron, président de la Fédération Addiction : « De vraies questions se posent désormais sur les modalités de mise en place de cette mesure. Nous espérons que cette contraventionnalisation dépénalisera l’usage et en fera juste un délit, comme cela s’est passé au Portugal ».

« Spots » de deal

Des questions, effectivement se posent, que les médias ne posent pas. Quel impact aura, en pratique, la mesure voulue par M. Macron et mise en musique par M. Collomb ? Une évaluation est-elle prévue qui donnerait une indication sur l’évolution de la consommation ? Sur l’évolution des trafics illicites ? Quel usage sera fait des sommes ainsi récoltées ? Incitera-t-on les forces de l’ordre à faire du chiffre ?

« Nicolas Sarkozy ministre de l’Intérieur avait agité l’idée de « contraventionnalisation » de l’usage et de la possession pour usage, nous répond le Dr Bertrand Lebeau (SOS Addictions) en commentaire de ce blog. Et on peut penser que le premier objectif de cette mesure concerne le travail policier qui sera moins chronophage et surtout moins inutilement chronophage. Par les temps qui courent la police a des choses plus utiles à faire. Comment vont se passer les choses sur le terrain et en particulier sur les « spots » de deal où on peut penser que beaucoup de jeunes sont verbalisables ? L’avenir le dira. »

« Quant aux conséquences que pourrait avoir cette décision sur la consommation, elle me semble très secondaire pour le ministère de l’Intérieur et, en tout état de cause difficilement mesurable, poursuit-il. Par ailleurs, mais je ne suis pas juriste, je suis surpris qu’il soit si facile de s’exonérer d’une loi qui considère l’usage de drogues illicites comme un délit et c’est le cas de la loi de 70. C’est même une de ses spécificités les plus fortes. J’aimerais qu’un expert nous explique à quelles conditions il est possible d’abandonner le délit pour passer à la contravention. »

C’est une très bonne question. Elle devrait, s’ils ne sont pas blasés, réveiller les experts.

A demain

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s