Marisol Touraine se veut «bienveillante» à l’égard du gouvernement. Et réciproquement ?

t

Bonjour

Bienveillance ? L’ancienne ministre n’a pas, hier, été victime de ce mouvement centrifuge dénommé dégagisme par ceux qui le prônent. « Au final, et parmi les sortants, seule Marisol Touraine paraît [en Indre-et-Loire] sauver la mise, explique La Nouvelle République. Le numéro d’équilibriste de l’ex-ministre de la Santé, entre PS et La République en marche, jugé dangereux il y a encore peu de temps, aura finalement payé. Avec 28,54 % des voix, elle arrive, en effet, en tête de la 3e circonscription, devant l’UDI Sophie Auconie (20,02 %). »

Et le quotidien régional de lire « un certain soulagement », hier soir, dans le regard de l’équilibriste. Et l’ancienne ministre de la Santé des gouvernements Ayrault et Valls de déclarer :

 « Je vais consacrer chaque minute de mon temps à convaincre les Tourangeaux de voter pour une candidature de progrès, d’ouverture et de bienveillance à l’égard d’un gouvernement qui veut travailler. Ma candidature est celle du progressisme face à celle du conservatisme. Les électeurs se sont exprimés, leur vote est clair. Maintenant, au travail ! ».

Progresser vs conserver… On observera que le Dr François-Xavier Decrop (Debout la France), médecin généraliste, a été éliminé (4,00 % des voix).

Le bonheur de mon prochain

Bienveillance ? « Les urnes ont à peine livré leur verdict que, déjà, les tractations commencent, explique encore le quotidien régional (Pierre Calmeilles).  Arrivée deuxième du premier tour, Sophie Auconie, investie par les Républicains et l’UDI, a pris contact avec le collectif local de La République en marche. Objectif : obtenir le soutien des macronistes. Mme Auconie assume pleinement ces tractations. « Nous en avons parlé , confirme-t-elle. Il y a un fort taux d’abstention dans la troisième circonscription, du fait d’un certain nombre de Marcheurs qui ne se sont retrouvés dans aucun des treize candidats. Je ne suis pas certaine que les Marcheurs soient très favorables à Marisol Touraine. En tant que centriste, je suis plus près des valeurs de l’actuel gouvernement qu’elle, qui a été ministre socialiste d’Hollande et de Valls. »

Bienveillance ? Les temps sont difficiles et le terme est redevenu à la mode : « une affection qui vous porte à désirer le bonheur de notre prochain ». On peut ici, avec le Cnrtl, offrir deux citations :

« Je ne suis pas indigne du jour sacré qui se lève pour moi. Je me sens le cœur plein de bienveillance, de paix, d’amour universel. Que ne puis-je de cette mer de bonheur dont je me sens inondé donner au monde une goutte ! (Journal,1849, p. 15).

« (…) que ta première passion soit le mépris des traîtres et la haine des tyrans ; que ta devise soit : protection, amour, bienveillance pour les malheureux, guerre éternelle aux oppresseurs! » (Discours, Sur la guerre, t. 8, 1792, p. 110).

On aura reconnu Michelet et (un peu plus à gauche) Robespierre. On connaît la fin.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s