Tabagisme : les derniers chiffres du Royaume-Uni démontrent l’incurie politique française

 

Bonjour

Quelques lignes suffiront. Quelques lignes et un lien : « Statistical bulletin: Adult smoking habits in the UK – 2016 ». Ainsi donc les dernières données officielles sur le tabagisme au Royaume-Uni établissent qu’en 2016, la proportion de fumeurs majeurs est tombée à 15,8% (soit quatre points de moins par rapport à 2010).

« Chez les  18 à 24 ans la diminution est de 6 points par rapport à 2010, souligne Jacques Le Houezec.  La proportion de fumeurs utilisant la vape pour arrêter de fumer a considérablement augmenté, et ceci dans tous les groupes d’âge.
Conséquence du pragmatisme britannique ! »

Quel est le contraire de pragmatisme en langue française ? Le contraire de ce comportement, de cette attitude intellectuelle ou politique qui privilégie l’observation des faits par rapport à la théorie. En l’espèce on peut parler d’incurie. En dépit de mille et un discours et d’un « Programme national de réduction du tabagisme » invertébré le pourcentage de fumeurs dépasse les 30% – et il augmente plus qu’il ne diminue.

Culpabilité de l’exécutif

Le refus obstiné de prendre en compte l’apport majeur que peut être celui de la cigarette électronique par Marisol Touraine, ancienne ministre de la Santé, n’est pas pour rien dans cette apparente impuissance politique. Il faut y ajouter la schizophrénie étatique et fiscale généralement perçue comme une fatalité. Au total une succession de fautes qui signent une culpabilité majeure.

Reste que les faits mortifères sont têtus et que le tableau de bord du tabagisme constitue un fidèle reflet de cette culpabilité du pouvoir exécutif. Pour l’heure Agnès Buzyn, nouvelle ministre, n’a pas esquissé le moindre geste – et nous en restons aux « 10 euros le paquet » évoqué par un candidat jupitérien. Un citoyen devenu hyper-président qui se piquait, hier, de prévention.

Quant à Bercy, passé radicalement à droite, il garde le même silence que le Bercy socialiste. Reste les militants de la vape. Auront-ils encore longtemps l’énergie dynamique dont ils ont fait montre sous le précédent quinquennat ?

A demain

 

2 réflexions sur “Tabagisme : les derniers chiffres du Royaume-Uni démontrent l’incurie politique française

  1. Cette histoire rappelle le refus de vente libre de seringues aux usagers de drogues intraveineuses pour réduire le risque de transmission du VIH et des hépatites pendant des années avant que la France découvre les bienfaits d’une politique de réduction des risques , alors qu’au Royaume Uni, le pragmatisme consistant à permettre l’accès libre aux seringues avait démontré les bienfaits d’une telle politique .
    Décidément, l’histoire se répète; et l’on ne dira jamais assez que la politique de santé publique en France est indigne d’un pays développé.

    • Merci de ce commentaire. La situation française avait commencé à se débloquer en 1987, grâce à Michèle Barzach, en charge de la santé dans un gouvernement Chirac. Trente ans plus tard, le tabac. 80 000 morts prématurées par an.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s