Scoops : avec Agnès Buzyn le tiers payant va devenir «généralisable». Rien sur le tabac 

 

Bonjour

C’est un scoop. Ou une fuite savamment organisée. Dans une note au Premier ministre, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, détaille le contenu et le calendrier des actions qu’elle entend mener notamment sur les dépenses de santé, les dépassements d’honoraires, le RSI, ou encore la Sécu étudiante. Sans oublier la réforme des retraites. L’Argus de l’assurance dévoile les grandes lignes de ce document qu’il a pu consulter :

« ‘’Une forte inflexion dans la conduite de la politique de santé’’ : telle est la ligne directrice de la nouvelle ministre des Solidarités et de la Santé. Dans une note d’une dizaine de pages à l’attention du Premier ministre Edouard Philippe, Agnès Buzyn détaille les nombreuses réformes qui devront être déployées en matière de santé et de retraite pendant la législature qui s’ouvre. Plusieurs d’entre elles sont de nature à entraîner de nouvelles recompositions dans le secteur de la protection sociale complémentaire. »

Schizophrénie étatique

L’Argus de l’assurance y perçoit la fin des mutuelles étudiantes et annonce le « passage à la trappe » du RSI (adossé au régime général « dès le 1er janvier 2018 »). Il faudra aussi compter avec l’objectif d’un « reste à charge zéro à l’horizon 2022 » pour l’optique ainsi que pour les prothèses dentaires et auditives. Une cible qui « suppose de gagner en efficience tout au long de la chaîne de valeur, de définir un panier de soins indispensables, à tarifs opposables, en fixant des plafonds de prix, et un partage de la prise en charge entre assurance maladie obligatoire et complémentaire ».

Autre terrain à déminer : le chantier des dépassements d’honoraires (la ministre souhaite, sans plus de précision, inciter les professionnels de santé à les modérer). Quant au tiers payant, il reste à l’ordre du jour, mais devient « généralisable » et non plus « généralisé ». Un projet en ligne avec les récentes déclarations du Premier ministre qui, dans une interview au Parisien le 7 juin dernier, se déclarait « dubitatif » à propos du tiers payant généralisé voulu, réclamé et plus ou moins obtenu par Marisol Touraine, aujourd’hui disparue du paysage politique.

L’innovation figure aussi en bonne place parmi les projets de la nouvelle ministre, à commencer par numérique (développement de la télémédecine, d’une médecine prédictive, etc.). Tout ou presque sur les prothèses. Rien quant à la lutte contre le tabac, première cause évitable de mortalité prématurée. Les présidents et les gouvernements changent, la schizophrénie étatique reste.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s