L’affaire des onze vaccins obligatoires : déclaration de guerre et bataille de l’aluminium

Bonjour

Comment la confiance peut-elle être restaurée dans un climat de guerre larvée ? Comment pourra-t-elle l’être dans un état de « guerre déclarée » ?  L’expression est de Michèle Rivasi à propos de l’obligation vaccinale dans Reporterre :

« L’annonce soudaine par le gouvernement de sa volonté d’étendre l’obligation vaccinale de 3 à 11 vaccins et de légiférer au plus vite pour mettre en œuvre cette obligation dès janvier 2018 témoigne d’une politique du fait accompli. Ce passage en force, autoritaire et sans équivalent en Europe, remet en cause la liberté de choix thérapeutique consacrée par la loi Kouchner et la déontologie de l’ordre des médecins. Il est contre productif et témoigne d’une volonté dogmatique, aveugle et sourde à tout dialogue, qui renforce encore la suspicion de la population sur les véritables bénéficiaires de cette volonté vaccinale. »

Suivent, sans surprise, une série de considérations mettant en doute la fiabilité des vaccins et évoquant les profits réalisés l’industrie pharmaceutique spécialisée. Ce document, et d’autres, viennent d’être diffusés lors d’une conférence de presse annonçant le prochain lancement d’une pétition citoyenne baptisée « Vaccins = restaurer la confiance : mode d’emploi ».

Et dans guerre menée pour restaurer la confiance, un nouveau front est ouvert avec la « déclaration » du Pr Romain Gherardi, directeur de l’Unité INSERM U955 E10 « Interactions cellulaires dans le système neuromusculaire », chef du service d’histologie-embryologie de l’hôpital Henri-Mondor). Là encore le paradoxe prévaut.

Nébuleuses

Tout en reconnaissant que les décisions concernant l’obligation vaccinale relèvent de la responsabilité du gouvernement et « adhérant à ce principe sans difficulté en tant qu’acteur du système de santé » l’auteur « adresse un appel solennel à notre Ministre de la Santé ». Il réclame notamment que sa décision sur l’obligation vaccinale « soit assortie d’emblée de mesures d’accompagnement ‘’de bon sens’’ » – comme la mise en place d’une pharmacovigilance active sur les vaccins rendus obligatoires et contenant de l’aluminium (hépatite B, DTP, méningite C, pneumocoque, haemophilus B). Qui plus est, une pharmacovigilance « incluant la question de la multi-vaccination et de l’autisme ». Plus généralement il réclame « une politique scientifique ouvertement destinée à comprendre et prévenir les effets indésirables des vaccins, incluant l’étude toxico-cinétique des adjuvants sur le long terme, l’analyse des mécanismes de leurs effets indésirables immunologiques et neurologiques, et l’identification des facteurs génétiques de susceptibilité individuelle ».

A l’appui de ces propos, ses travaux menés « depuis vingt ans sur les propriétés indésirables des adjuvants aluminiques des vaccins ». « Je déclare de façon solennelle que l’usage des vaccins qui contiennent ces des adjuvants à base d’aluminium est entaché d’un risque d’effets indésirables graves en raison du caractère extrêmement biopersistant, fortement immunostimulant, et neurotoxique à faible dose de ces nanoparticules » souligne-t-il. Mieux encore il dit « vouloir croire que madame la Ministre en entendant cet appel se montrera à la hauteur de son titre de médecin, de ses compétences scientifiques et des responsabilités inhérentes à ses fonctions au service de nos concitoyens ».

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé répondra-t-elle à une telle adresse  ? Si oui de quelle manière ? Le gouvernement doit-il, plus généralement, s’attendre à d’autres mouvement émanant de ce que Le Monde nomme, en Une, la « nébuleuse des anti-vaccins » ? Une nébuleuse qui, selon le quotidien vespéral, « tente de semer le doute dans la société ».

A demain

 

Une réflexion sur “L’affaire des onze vaccins obligatoires : déclaration de guerre et bataille de l’aluminium

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s