Une jeune fille de 16 ans est morte de la rougeole à Marseille. Elle n’était pas vaccinée

 

Bonjour

Il aura fallu un mois pour que l’information soit rendue publique. Une jeune fille de 16 ans est décédée le 27 juin des suites d’une rougeole aiguë à l’hôpital Nord de Marseille. C’est Agnès Buzyn, ministre de la Santé qui l’a annoncé hier, 26 juillet, à l’Assemblée nationale.

Non vaccinée, la jeune fille est tombée malade à Nice où elle a été prise en charge au CHU. « Souffrant de détresse respiratoire intense, elle a été transférée au service de réanimation DRIS (détresse respiratoire infections sévères) le 6 juin à Marseille », a précisé l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille au Quotidien du Médecin. Aucun doute sur le diagnostic : le 13 juin, une analyse par PCR a montré qu’il s’agissait d’une infection rougeoleuse. Son état de santé s’est ensuite dégradé et elle est décédée le 27 juin. Le reste de sa famille est surveillé, et aucun autre cas n’est survenu depuis.

Précision de l’Agence Régionale de Santé de PACA au Quotidien : « Il s’agit d’une forme très rare de rougeole. La jeune fille, appartenant à une communauté de gens du voyage, n’avait pas été vaccinée. Elle ne souffrait pas d’autre complication que celle due à la rougeole ».

Que dire de plus ? Sinon que cette mort vient confirmer les alertes récurrentes lancées par les autorités sanitaires françaises et européennes ; trente-cinq personnes sont mortes de rougeole en Europe ces douze derniers mois. Une menace infectieuse résurgente que refusent de prendre en compte celles et ceux qui, pour diverses raisons, disent être opposés aux vaccinations. Et qui contestent la récente  décision gouvernementale de rendre obligatoires onze vaccinations pédiatriques – dont celle contre la rougeole qui, jusqu’à présent n’était que recommandée.

A demain

 

3 réflexions sur “Une jeune fille de 16 ans est morte de la rougeole à Marseille. Elle n’était pas vaccinée

  1. Pas d’accord.

    Préalable: je n’ai rien contre le vaccin ROR , mes enfants l’ont eu les petits enfants l’ont eu ou l’auront si on me demandait mon avis.

    Mais sur le plan scientifique et médical cette triste histoire s’appelle une anecdote.
    Sur le plan humain c’est , bien sûr, une tragédie.

    Il y a hélas de nombreuses telles anecdotes . Qui restent des anecdotes sur le plan scientifique ou statistique même si ce sont des drames.

    Le pluriel d’anecdotes n’est pas « étude avec tirage au sort en double aveugle ».

    Une anecdote ne peut « confirmer » quoi que ce soit. Elle s’ajoute, s’inscrit dans le fil de …

    [On pourrait même faire l’hypothèse non insensée (mais sur de nombreux points criticable) que cette jeune fille est morte à cause du vaccin car si la population infantile n’était pas en grande partie vaccinée elle aurait probablement fait, petite, comme l’immense majorité des enfants d’autrefois en Europe, une rougeole bénigne.
    C’est un raisonnement difficile à accepter. Et hypothétique et criticable. ]

    Il faut vraiment trouver de meilleurs arguments pour défendre les vaccins .

    Le top du top c’est l’étude avec tirage au sort en double aveugle.
    En vaccinologie ce peut être difficile.

    Les coïncidences de la baisse d’incidence des maladies avec l’introduction des vaccins (sortes d’études non contrôlées « avant/après » sont un bon argument mais critiqué par les antivaccins qui prétendent sans souvent convaincre que la maladie était déja en voie d’extinction , que d’autres raisons hygiéniques sont à créditer.

    Mais les coïncidences multiples de disparitions ou diminution notables de maladies objets de vaccins sont un argument fort contre les antivaccins , demandez à un flic.

    A mon avis il faut travailler ce type de démonstration, ce que les autorités et les experts ne font pas (où aors merci de m’indiquer dans quel article ou quel ouvrage ou quel site).
    Ca demande un gros travail de recherche documentaire et de rédaction percutante. Sans doute la raison de son inexistence. Pour parler comme le maître de céans : « Qui le fera ? ».

    Et il faudra aussi trouver les arguments épidémiologiques (arguments qui restent fragile car on est dans le cadre d’études d’observation) dans le même sens et d’autres pour répondre à une allégation selon laquelle les vaccins n’immuniseraient pas aussi bien que la maladie naturelle qu est en immense majorité un enquiquinement certes, mais bénin. Avec comme conséquence des adultes vaccinés enfants, mais qui font la maladie à l’âge adulte où certaines de ces maladies seraient plus sévères.

    Mon intuition me dit de vacciner mais ce n’est pas suffisant.

    Autre chose : à quand un registre des fractures ou des rhumes dans les suites d’un vaccin fait à la majorité d’une tranche d’âge? On trouvera forcément de nombreux cas après une vaccination. Mais il ne viendra à personne l’idée de les rattacher au vaccin en l’absence de mécanisme noble ou fumeux pouvant relier l’un à l’autre (l’aluminium, le molybdène, l’auto-immunité que sais-je encore ? ) . En fait on pourrait élucubrer un mécanisme (…)

  2. Ce genre d’anecdote ne prouve rien, si ce n’est que les enfants des gens du voyage sont insuffisamment vaccinés, vaccins obligatoires ou pas . L’auteur fait une grave confusion entre refus d »obligation vaccinale et antivaccins . Tout l’argumentaire spécieux des articles sont basés sur cette confusion . La décision de rendre obligatoire les 11 vaccins renforce au contraire les antivaccins comme on le voit actuellement: elle est totalement contre productive . Le ROR n’était pas obligatoire; depuis la commercialisation de ce vaccin, je n’ai jamais vu de refus dans ma pratique. Ce n’est pas suffisant pour généraliser,mais les études montrent que ce vaccin était exceptionnellement refusé .

    • Tout à fait, il faut arrêter de prendre partie dans l’un ou l’autre des camps anti-vaccins ou pro-vaccins. Les vaccins ont beaucoup d’effets bénéfiques on le sait, mais comme tout médicaments, ont des effets secondaires, alors pourquoi ne pas laisser le choix ? Les gens sont suffisamment intelligents pour choisir, pourquoi vouloir leur imposer ? (domination ? business ?) . Il ne viendrait pas à l’idée de rendre les statines obligatoires pour tous (quoique ?), alors pourquoi le faire pour les vaccins ? Expliquer le pour et le contre devrait suffir, et imposer au contraire crée de la suspicion d’un côté et des réactions de mépris envers ces suspicions de l’autre…
      Cette mesure coercitive ne semble elle pas créer plus de positions extrémistes (coté patients, comme médecins !!) et peut être avoir l’effet inverse de ce qui est voulu ? diminuer l’incidence de la rougeole.
      Personnellement, je trouve qu’il y a d’autres priorité que celà actuellement en santé publique…
      Et je suis déçu de la part de l’auteur de faire le jeu de ces positions extremis… (la rougeole c’est mal…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s