Psychose aux œufs contaminés : le ministre français de l’Alimentation n’est pas inquiet

Bonjour

Hier, vendredi 4 août 2017, alors que la presse généraliste évoquait la psychose européenne montante quant aux œufs contaminés par un insecticide franco-allemand la même presse recevait l’agenda prévisionnel de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Agenda pour la période du mardi 8 au jeudi 10 août 2017. Agenda estival, portion congrue :

« Mardi 8 août, 17h30, entretien avec Jean-Yves LE DRIAN, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères ; Quai d’Orsay. Mercredi 9 août, 10h00, conseil des ministres, Palais de l’Elysée ; 15h00, questions au gouvernement, Assemblée Nationale. Jeudi 10 août, déplacement en Côte d’Or ».

Un jour plus tard on peut imaginer que ce bel ordonnancement a été quelque peu bousculé : le même ministère, celui de M. Travert, vient de faire savoir à la presse que la France n’est, « à ce jour », pas concernée par le scandale d’outre-Rhin et Quiévrain.  Le ministère français n’a, à ce stade, pas non plus « été informé de la distribution du produit incriminé ou de produits de volailles contaminés sur notre territoire », confie le ministère. Pour autant des enquêtes ont été lancées en coopération avec les autorités belges.

Pas-de-Calais

« Si ces enquêtes mettaient en évidence que des denrées issues des élevages contaminés étaient commercialisées en France, la Direction générale de l’alimentation procéderait immédiatement à un retrait [et un] rappel de ces denrées du marché » prévient le ministère de M. Travert. Qui ajoute : « Les professionnels français des filières concernées sont informés et il leur est demandé de vérifier leur approvisionnement. » D’où il ressort que la France ne serait, curieusement, ni auto-suffisante en œufs, ni indemne d »insecticide.

De fait un éleveur du département du Pas-de-Calais a signalé aux autorités françaises avoir été informé le 28 juillet par un de ses partenaires belges que le produit incriminé (le fipronil, une molécule au cœur de la polémique sur la disparition des abeilles) « avait potentiellement été utilisé dans son élevage ». Celui-ci a aussitôt été mis sous surveillance. Fort opportunément « aucun œuf n’avait été mis sur le marché ». M. Travert attend , ce week-end, le résultat des premières analyses.

A demain

 

Une réflexion sur “Psychose aux œufs contaminés : le ministre français de l’Alimentation n’est pas inquiet

  1. Vous avez plus de chance de vous contaminer avec du Fipronil en traitant vos animaux de compagnie (chat et chien) qu’en mangeant des oeufs. Ce qui n’enlève rien au problème initial. Le Fipronil n’a rien à faire dans l’environnement immédiat d’animaux destinés à la consommation alimentaire (humaine ou animale).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s