Levothyrox : l’affaire grossit ; les accusations et les propositions de l’écologiste Michèle Rivasi

Bonjour

On ne présente plus, aujourd’hui, Michèle Rivasi « députée européenne écologiste, biologiste agrégée, co-auteure du livre Le Racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir »). Après la lutte contre les nouvelles obligations vaccinales cette militante a trouvé, dans l’affaire du Levothyrox, un nouveau combat. Un combat de grande ampleur puisque le Levothyrox, fabriqué par le laboratoire allemand Merck-Serono, est l’un des médicaments les plus prescrits en France : trois millions de personnes souffrant de troubles thyroïdiens l’utilisent.

On sait que, mise en service fin mars 2017, la nouvelle formule du Levothyrox (élaborée par le fabricant à la demande de l’Agence nationale de sécurité du médicament-ANSM) avait pour objectif d’uniformiser le produit, d’améliorer sa stabilité – sans toucher au principe actif mais en modifiant les excipients.

Pas de réponse

« Alertée par des patientes malades de la thyroïde se plaignant d’effets secondaires indésirables insupportables (lourde fatigue, crampes, paralysie, vertiges, maux de têtes…) dès le mois de mai, j’avais alerté l’ANSM par courrier qui ne m’a jamais répondu. J’en ai reparlé au Directeur général de la Santé lors d’un rendez-vous fin juillet. Il n’était pas au courant, affirme aujourd’hui Mme Rivasi. Cela démontre le déficit dans la démocratie sanitaire en France et la faillite de notre pharmacovigilance. L’alerte liée aux effets indésirables et secondaires des produits de santé vient systématiquement des victimes. »

On sait aussi que, pressée par l’emballement médiatique, l’ANSM a mis en place un numéro vert le mercredi 23 août. « Force est de constater que la demande était pressante. En effet, environ 50 000 appels ont été reçus jeudi dernier (premier jour de l’ouverture de la plateforme) et 22 000 vendredi. La pétition lancée par une victime et demandant le retour à l’ancienne formule, a déjà recueilli 165 000 signatures » écrit encore Mme Rivasi. Pour sa part Le Monde s’est employé à recueillir les témoignages de personnes dénonçant « des effets secondaires épouvantables ».

Garder le silence

Et maintenant ? « Je réclame avec les associations de victimes (l’Association française des malades de la thyroïde notamment) l’abandon de cette nouvelle formule en urgence, déclare Mme Rivasi. Les Pays Bas ont abandonné cette nouvelle formule. Nous pourrions acheter des stocks d’ancienne formule en Allemagne pour parer à l’urgenceLa mise en place d’un numéro vert par l’ANSM n’est pas à la hauteur des enjeux pour répondre à cette crise sanitaire. Des études complémentaires doivent être réalisées concernant ce médicament (ancienne et nouvelle formule). Je vais écrire à l’Agence européenne du médicament et me renseigner auprès de la base européenne Eudravigilance sur les remontées au sujet du Levothyrox.»

Elle ajoute que l’OMS, via sa base de données de pharmacovigilancepublie dans son numéro 2 de l’année 2017, la WHO Pharmaceuticals Newsletter un article sous le titre : « Panic attacks with levothyroxine » (Dr G Niklas Norén and Dr Birgitta Grundmark, Uppsala Monitoring Centre).  « Le centre de pharmacovigilance d’Uppsala y analyse 187 observations relatives à des attaques de panique (« panic attacks »), des effets indésirables qui seraient imputables au principe actif lui-même : la lévothyroxine (Levothyrox® ou autre). Et non pas aux excipients…précise-t-elle. La mise en place d’un numéro vert par l’ANSM n’est pas à la hauteur des enjeux pour répondre à cette crise sanitaire. »

Dans un tel contexte de crise montante, le ministère de la santé gardera-t-il longtemps le silence ?

A demain

 

4 réflexions sur “Levothyrox : l’affaire grossit ; les accusations et les propositions de l’écologiste Michèle Rivasi

  1. Je crains que une hypothèse explicative raisonnable passée sous silence par tous a commencer par l’ANSM et les endocrinologues universitaires soit tellement politiquement incorrecte et anti « resos asocios » que personne n’osera en parler. Lynchage garanti . Comme pour le syndrome des bâtiments malsains

  2. Avant tout merci Mme pour votre engagement et vos différentes actions
    Je suis sous levothyrox depuis 7 ans après l’ablation totale de celle ci suite à un cancer
    J’ai commencé le nouveau levothyrox fin avril ,lors d’une consultation chez mon généraliste fin mai je lui fait part d’épisodes de tachycardie jour et nuit qu’elle constate au cours de cette consultation. A aucun moment elle ne m’a parlé du changement de formule du levothyrox, ni même la pharmacienne qui me l’a vendu . Suite aux différents témoignages j’ai moi aussi fatigue maux de tête, palpitations et ma TSH est descendue à 0,10
    Encore une fois les labos font ce qu’ils veulent ,malgré la rente qu’on leurs assure ils n’ont même pas la reconnaissance de bien nous informer on nous prend pour qui
    Franchement si je pouvais arrêter ce traitement je l’aurai fait sur le champ

  3. Agée de 63 ans, je prends du Levothyrox depuis 93 (ablation totale). Pas à cause d’un cancer, mais de multi nodules sur les deux lobes, dont plusieurs « chauds ». Choix personnel d’une ablation totale, ne voulant pas de cette épée de Damoclès, contrôles, etc…
    J’ai découvert en vacances par hasard (presse internet) que je prenais la « nouvelle » formule qui fait polémique. Franchement : rien. Mais sous l’effet du buzz, à force de m’examiner sous toutes les coutures (ce qui n’est pas mon habitude), il se pourrait bien que je relève un léger effet diurétique et laxatif. Léger. Peut-être.
    Bref, je vais tout de même aller consulter mon médecin que je ne vois jamais, la semaine prochaine. Et faire un dosage. Chose que je zappe allègrement depuis des années.
    Tout cela pour dire que je m’interroge néanmoins sur un effet nocebo et suggestion collective (pour certains qui sont souvent des certaines). Mais bon, ce n’est pas très compassionnel pour les personnes qui souffrent sans doute « de bonne foi ».
    Il est évident que l’information a été nulle. Les symptômes que l’on peut lire sur les divers forums de « troublés » font plutôt penser à un mauvais dosage, non ? C’est là-dessus que l’information a péché. Il fallait prévenir les 3 millions de gobeurs de Levothyrox qu’il y avait lieu de faire un dosage systématique au bout de X semaines de prise du « nouveau » Levothyrox. Ce qui aurait peut-être évité cet emballement.

    • Oui bien sur le labo à juste oublié d’informer les médecins afin que ceux ci organise un contrôle deux mois après le changement
      Pour ce qui me concerne après 4 mois du nouveau traitement alors que je suis stabilisée depuis seulement 3ans , après thyroidectomie pour cancer il y a 7 ans ,ma TSH s’est effondrée à 0,10
      Hors il y a 3 mois mon médecin a constaté une tachycardie donc 3semaines après le changement
      Comme ca arrive de temps en temps on a opté pour la surveillance
      Maintenant mon traitement est changé je dois attendre 2mois pour ressentir les premiers effets ,je prenais 1 comprimé maintenant 1 1/2
      1heure après la prise je flotte je perds l’équilibre je suis fatiguée +++
      Ce n’est donc pas la thyroïde qui est en cause mais bien le mannitol qui est je pense trop dosé pour une administration journalière à jeun .hé pense à tous ceux qui travaillent moi je ne pourrai pas qui va assumer aussi les arrêts de travail
      Qui va prendre en charge nos vies entre ( ) pendant encore ?? Temps
      J’ai lu que Mme Touraine avait assouplit en 2014 les obligations quand aux essais thérapeutiques
      Sommes nous victimes d’un essai puisque nous sommes les seuls à absorber la nouvelle formule en Europe ??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s