France Télévisions a tourné en dérision les malades schizophrènes ? Absolution

Bonjour

Qu’en dit-on, dans les bureaux moquettés de la haute direction de France Télévisions ? Rien, sans doute, ou si peu de choses. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel vient de se prononcer après la diffusion dans le jeu « Fort Boyard », le 24 juin 2017, d’une séquence intitulée « l’asile » – séquence remontée et renommée « la cellule capitonnée » (sic). L’affaire, alors avait fait quelque bruit.

Dans un texte publié par Le Monde un groupe sans précédent d’associations de patients et de professionnels de santé avaient exprimé leur profond malaise devant ce spectacle qui stigmatisait les souffrances et les malades psychiatriques. Ils demandaient son retrait et des excuses publiques de France Télévisions.

« Nous demandons le retrait de l’épreuve en cause et des excuses de la chaîne. Nous demandons la diffusion de messages de déstigmatisation de la maladie et du handicap psychique aux mêmes heures d’écoute. Que les efforts entrepris au quotidien pour déstigmatiser les troubles psychiques par les associations, les usagers, les professionnels, les pouvoirs publics ne soient pas anéantis en quelques minutes d’Audimat ! »

Séquence caricaturale et stigmatisante

 Ils n’auront rien de tout cela. Seule mesure : le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) vient de « mettre en garde » France Télévisions. Faut-il rappeler que cette dernière, en vertu de l’article 36 de son cahier des charges « veille au respect de la personne humaine et de sa dignité. Elle contribue, à travers ses programmes et son traitement de l’information et des problèmes de société, à la lutte contre les discriminations et les exclusions de toutes sortes ». Conclusion : rien à signaler. Ou presque :

« (…) le CSA a regretté la diffusion d’une telle épreuve dans cette émission familiale et emblématique du service public. Il a estimé que la séquence en question, caricaturale et stigmatisante à l’égard des personnes souffrant de troubles psychiatriques ou psychiques, portait atteinte aux dispositions précitées du cahier des charges de France Télévisions. En conséquence, le Conseil a demandé aux responsables de France Télévisions de veiller à mieux respecter, à l’avenir, ses obligations en matière de respect des droits et libertés et les a mis en garde contre le renouvellement de telles pratiques. » 

Veiller à mieux respecter ? Combien de « mises en garde » avant on ne sait quelle sanction ? Et combien de caricatures avant que la direction du service public présente des excuses ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s