Levothyrox à volonté : pourquoi ce virage à 180 degrés de Mme Buzyn, ministre de la Santé ?

 

Bonjour

Dans l’histoire des polémiques médicamenteuses c’est du jamais vu. Ou presque. Même habillée avec les mots des communicants, l’annonce ministérielle d’Agnès Buzyn (ce matin sur France Inter)  sonne comme une forme de capitulation face à des revendications qui n’en apparaissent que plus légitimes. Ainsi donc, pour résumer, d’ici 15 jours, des « stocks européens » de l’ancienne formulation du laboratoire Merck-Serono seront mis à disposition « sur prescription médicale » – et ce « pour les patients présentant des effets indésirables persistants ».  Toutefois, à terme, cette formulation du Lévothyrox-lactose ne sera plus disponible et « cette solution est donc temporaire ».

Parallèlement, « de nouvelles spécialités de lévothyroxine arriveront d’ici quatre semaines sur le marché français ». Aucune indication précise n’est donnée. « Cela permet de répondre aux besoins des patients présentant des effets indésirables persistants en lien avec la nouvelle formulation du Levothyrox » souligne Mme Buzyn qui n’avait, jusqu’ici, jamais évoqué cette nécessité.

Une forme de désaveu de l’ANSM

Bouleversements, donc, mais en même temps la ministre « tient à rappeler la qualité de la nouvelle formule de Levothyrox qui convient à la très grande majorité des patients ». On ajoutera ce qui ne manquera pas d’apparaître comme une forme de désaveu de la politique menée jusqu’ici dans ce dossier par la direction de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM).

Cette dernière devra « recevoir les associations de patients et les professionnels de santé » et mettre à leur disposition les informations qu’elle s’était refusée à communiquer : les études de bioéquivalence ; le rapport de l’ANSM sur ces études de bioéquivalence ; l’abstract d’une publication scientifique du Current medical research and opinion qui traite des deux études de bioéquivalence ; les analyses confirmant la qualité de la nouvelle formulation de Levothyrox ; les données disponibles sur les excipients ainsi qu’une liste présentant leur large utilisation dans des médicaments courants. Une demande aussitôt traduite dans les faits.

La polémique soulevée par le Dr Dupagne

Comment comprendre ? Décision politique ? Irritation élyséenne ? Premières ombres judiciaires ? Enrayer coûte que coûte les ravages de l’effet nocebo 1 ? « La ministre souhaite sans doute désamorcer la polémique soulevée, notamment sur les réseaux sociaux, par le Dr Dominique Dupagne à propos de l’étude de bioéquivalence réalisée par le laboratoire » estime Le Quotidien du Médecin. Désamorcer la polémique ? Dans un communiqué  le laboratoire Merck réaffirme que « les modifications apportées n’ont aucune incidence sur l’efficacité ou le profil d’innocuité de la nouvelle formule du Levothyrox et l’ingrédient actif (lévothyroxine sodique) demeure identique ».

Le laboratoire précise par ailleurs que l’ancienne formule « sera disponible uniquement sur prescription médicale, pour les patients présentant des critères précis quant à leur état de santé et leur réponse à la formule de lévothyroxine sodique actuellement disponible ». Quant au délai de mise à disposition, le laboratoire est nettement moins précis : « Dès que possible, sous la marque Euthyrox, après réception d’une licence d’importation par l’ANSM ». La France, où trois millions de personnes sont concernées, sera-t-elle un jour auto-suffisante pour cette spécialité ?

A demain

1 Sur ce thème : « Effet nocebo et défaut d’information: la dérangeante affaire du nouveau Levothyrox » Slate.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s