Ubu-roi : le gouvernement veut lutter contre le cancer en aidant les buralistes à vendre du tabac

Bonjour

Il faut lire  Le Dauphiné de ce jour pour (une nouvelle fois) prendre la mesure des incohérences mortifères  de l’exécutif vis-à-vis de l’addiction tabagique. Interrogé : Gérald Darmanin  que l’on ne présente déjà plus et qui vient de fêter ses 35 ans.

Le ministre de l’Action et des Comptes publics est interrogé sur le budget 2018 dont le débat a commencé hier pour les députés en commission. Il explique que ce budget réalise la « quadrature du cercle ». Ni plus, ni moins : « il redonne du pouvoir d’achat, il baisse la fiscalité pour les particuliers et les entreprises, il réduit la dépense publique et notre déficit, et il investit pour l’avenir de notre pays. » Et on en vient à cette question :

 Le Dauphiné : « Les buralistes, surtout les frontaliers, s’inquiètent de la hausse programmée du prix du tabac. Que direz-vous devant leur congrès ? »

Gérald Darmanin : « La lutte contre le cancer est une priorité de santé publique. En même temps, il ne faut pas caricaturer la profession qui tient parfois les derniers lieux de socialisation des villes et villages. Il y a chez les buralistes des gens qui gagnent correctement leur vie mais aussi des situations de détresse, notamment chez les frontaliers.

« Il faut les accompagner pour qu’ils continuent de se moderniser, en aidant davantage ceux qui en ont le plus besoin. Cela peut passer par des mesures budgétaires ou des modifications de réglementation lorsque c’est nécessaire : nous allons y travailler avec eux. Par ailleurs, nous allons lancer une action dans les prochains jours au niveau européen pour lutter encore mieux contre les trafics. »

Où l’on voit qu’une priorité de santé publique n’interdit pas de défendre, en même temps, une position radicalement opposée. On demande encore au ministre s’il va être exclu des Républicains ? « Nous verrons, dit-il. J’ai adhéré au RPR à l’âge de 17 ans. Je reste fidèle au gaullisme social tout en étant très fier d’être dans la majorité présidentielle. Je pense que l’hésitation à lutter contre Marine Le Pen, ce rapprochement avec la droite extrême qu’incarne M. Wauquiez, est mortifère. »

Mortifère, donc. Et demain ? Beaucoup disent de M. Darmanin, 35 ans, qu’il se voit déjà président de la République. « Je n’ai pas cette ambition, assure-t-il. Et suis très heureux aujourd’hui d’être en charge de la fonction publique et du budget de notre Nation. »

A demain

 

Une réflexion sur “Ubu-roi : le gouvernement veut lutter contre le cancer en aidant les buralistes à vendre du tabac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s