Alopécie : attention à la dépression suicidaire chez les hommes sous Finastéride

Bonjour

C’est une alerte sur laquelle on aimerait en savoir plus. Une alerte de l’Agence nationale de la sécurité des médicaments : « Finastéride : surveiller le risque de dépression et d’idées suicidaires ».

Le finastéride est un médicament anti-androgène synthétique pouvant être à l’origine de nombreux effets secondaires. A la dose de 1 mg (Propecia® et génériques) il est, en France, indiqué depuis 1999 dans le traitement de la « chute de cheveux » (alopécie androgénétique) – chez l’homme uniquement et non remboursé. A la dose de 5 mg (Chibro-Proscar® et génériques), il est indiqué dans le traitement et le contrôle de l’hypertrophie bénigne de la prostate. « Ces médicaments sont strictement contre-indiqués chez la femme » rappelle et souligne l’ANSM.

L’alopécie androgénétique se caractérise par une chute accentuée des cheveux débutant au niveau du sommet du crâne. Des taux élevés de dihydrotestostérone (DHT) sont alors retrouvés au niveau des follicules pileux du cuir chevelu des hommes concernés. C’est ainsi que le finastéride, bloquant la transformation de la testostérone périphérique en DHT, a été proposé comme solution thérapeutique sous forme de comprimés dosés à 1 mg afin d’enrayer le processus de chute des cheveux.

Troubles de l’érection

En France, la consommation est stable depuis plusieurs années à un peu moins de 30 000 unités par mois (une boîte équivalant en moyenne à un mois de traitement).

Pourquoi une alerte ? Depuis la commercialisation de Propecia® en 1999, des effets indésirables psychiatriques ont été signalés, suggérant un lien possible entre la prise de finastéride et une dépression ou des idées suicidaires. Le risque de dépression était par ailleurs déjà mentionné dans les documents d’information (RCP et notice) du finastéride 5 mg (Chibro-Proscar et génériques).

Le précédent « point d’information » de l’ANSM sur le Propecia® date de 2012. Il ne comportait pas cette mise en garde mais évoquait l’hypothèse de possibles troubles de l’érection « après l’arrêt du traitement ». L’Agence précisait alors que la consommation française était stable depuis plusieurs années – à environ 30 000 unités par mois (une boîte équivalant en moyenne à un mois de traitement).

« Avertir les patients »

Si l’on comprend bien il aura fallu attendre dix-huit ans pour que l’on prenne officiellement en compte le signalement des effets indésirables psychiatriques (dépression ou idées suicidaires) pouvant être en lien avec la prise de Propecia®. Quelle est la fréquence de ces effets ? Quelles furent leurs conséquences ? Quelles hypothèses physiopathologiques ? L’ANSM ne le dit pas. Pourquoi ?

« Suite au dernier rapport européen de sécurité de ces médicaments, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a demandé une modification des documents d’information de toutes les spécialités 1 mg et 5 mg afin d’avertir les professionnels de santé et les patients sur les risques de changements d’humeur, d’idées suicidaires et de dépression, précise-t-elle toutefois. Ces informations figurent donc dorénavant dans les RCP et notices des spécialités Propecia et Chibro-Proscar. Le traitement par finastéride devra ainsi être interrompu devant tout symptôme psychiatrique. »

En pratique l’ANSM « souhaite informer les patients et les professionnels de santé que tout changement d’humeur doit conduire à une interruption du traitement et à une surveillance ». Comme dans le cas du Levothyrox la question se pose de savoir de quelle manière les patients concernés pourront être informés.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s