« Harcèlements à l’AP-HP » : quand l’association Jean-Louis Mégnien réplique à Martin Hirsch

 

Bonjour

Le retour de volée n’aura guère tardé. Invité de France Inter  pour la promotion de son dernier livre Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP évoquait hier 26 octobre le problème du harcèlement sexuel au sein du monde hospitalier. Il venait, précisément, de « suspendre un professionnel » qui devra passer devant un « conseil de discipline » après avoir été accusé de « harcèlements sur une jeune étudiante en médecine ». « L’hôpital est un milieu où on a du mal à distinguer la plaisanterie lourdingue et harcèlement » expliquait le directeur général (qui revient longuement sur le sujet dans Le Monde daté du 28 octobre).

« On a régulièrement des passage en conseil de discipline. On ne laisse rien passé quand c’est signalé. Je vais recevoir les ‘’économes’’ des salles de garde… On a toléré pendant des années…. On en a fait des films… on en a fait toute une série de choses…  les grandes blagues par rapport aux étudiantes en médecine ou aux infirmières … il y avait une époque où l’on disait que pour des raisons d’hygiène les infirmières étaient nues sous les blouses mais que cela ne s’appliquait pas aux médecins qui pouvaient être habillés. Ce qui montre le type de rapport de domination qui pouvaient exister. »

Du harcèlement sexuel au harcèlement moral

 Le moment est venu de « remettre les pendules à l’heure. Et sur les ondes de France Inter le directeur général de l’AP-HP lançait un message : « Si vous êtes victime de quelque chose, il y a des endroits où vous pouvez le signaler, où l’on peut vous écouter. Et il n’y a pas de faiblesses vis-à-vis de ceux qui harcèlent. » Un message qui concernait « les médecins, les infirmières et les aides-soignantes » de cette « grande maison ». Où l’on comprenait que l’administration n’était pas concernée.

Vingt-quatre heures plus tard, communiqué du bureau de l’association nationale Jean-Louis Mégnien ; communiqué qui, loin de minorer les faits, élargit le champ de la pratique du harcèlement hospitalier. Extraits :

« L’AP-HP connaît un grand nombre d’affaires de harcèlement moral. Certaines ont eu une fin tragique, comme celle qui a touché le Pr Jean-Louis Mégnien, alors qu’une alerte sur le harcèlement présumé dont il a été victime avait été lancée directement auprès de M. Martin Hirsch.

« Plusieurs autres situations de harcèlement moral ont valu à l’AP-HP d’être condamnée, et ce de façon définitive dans au moins deux cas récents, l’un à l’hôpital Ambroise Paré, l’autre à l’hôpital Henri Mondor. Les décisions de justice mettent en cause principalement des responsables médicaux comme auteurs du harcèlement, mais pointent aussi des responsabilités administratives. De nombreux autres cas nous ont été signalés, dont certains font l’objet de procédures administratives ou pénales. »

Pratiques managériales pathogènes

Les responsables de cette association nationale précisent avoir écrit à deux reprises au directeur général de l’AP-HP (avec copie à la ministre) : la première fois en février 2017 (copie à Mme Marisol Touraine) ; a deuxième en juin 2017 (copie à Agnès Buzyn). L’association s’étonnait que les personnes désignées par la justice administrative comme auteurs de faits de harcèlement moral n’aient été en aucune manière sanctionnées.

« M. Martin Hirsch ne nous a pas répondu, révèlent-ils. L’attitude de la direction générale de l’AP-HP n’est pas acceptable car elle ne fait qu’encourager de tels agissements. Nous constatons aussi des actes de maltraitance de la part de certains hauts responsables administratifs, sans réaction de la part de leur hiérarchie. L’un d’eux accusé de harcèlement sexuel a même été promu. »

L’association dit encore regretter « le décalage entre un discours officiel qui se donne les apparences de la rigueur et de la vertu, et, dans la réalité, des pratiques visant à protéger les harceleurs ». Plus généralement, et au-delà des cas individuels, l’association s’interroge sur la détérioration des conditions de travail à l’hôpital public. « La gestion des ressources humaines est marquée par la dureté, la déshumanisation, la soumission brutale aux impératifs comptables plutôt qu’au respect de l’Etat de droit, de la qualité des soins et de la dignité des personnels, concluent les responsables. La succession de suicides d’agents de l’hôpital public en est le symptôme le plus inquiétant. Il est grand temps de remettre en cause ces pratiques managériales pathogènes. »

A demain

NB. L’Ordre des médecins vient pour sa part de faire savoir « qu’il dénonçait sans réserve tout harcèlement sexuel dans le milieu médical». Le Conseil National rappelle que l’Institution est en capacité d’entendre les victimes de harcèlement sexuel et d’en sanctionner les auteurs dès lors qu’ils sont inscrits à l’Ordre des médecins. Il encourage les victimes de harcèlement sexuel dont l’auteur serait un médecin à porter plainte
devant les conseils départementaux de l’Ordre des médecins habilités à les transmettre et/ou porter plainte eux-mêmes devant les chambres disciplinaires ordinales afin que ces abus soient dévoilés et sanctionnés.

2 réflexions sur “« Harcèlements à l’AP-HP » : quand l’association Jean-Louis Mégnien réplique à Martin Hirsch

    • « … il y avait une époque où l’on disait que pour des raisons d’hygiène les infirmières étaient nues sous les blouses mais que cela ne s’appliquait pas aux médecins qui pouvaient être habillés. Ce qui montre le type de rapport de domination qui pouvaient exister. » »

      Non mas il a quel âge M H ? N’importe quoi!
      En tout cas si c’est ou si ça a pu être un fantasme de certains ou certaines, je n’ai jamais rien entendu ni vu de tel.
      Affabulation gratuite donc. Chercherait on un effet de moussage ?
      Je ne lirai pas le livre de cette personne peu fiable.

      « Un message qui concernait « les médecins, les infirmières et les aides-soignantes » de cette « grande maison ». Où l’on comprenait que l’administration n’était pas concernée. »

      Oui , bien vu.
      L’abus de position dominante, le harcelement, sexuel ou pas sont répandu partout. J’iagine même que ce soit le cas , horresco referens, dans le couvents et monastères.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s