Comment le géant Lactalis a-t-il pu contaminer des bébés avec Salmonella agona ?

Bonjour

Urgence nocturne dans une France qui grelotte : un communiqué du bureau de presse de Bercy et de celui de la Santé :

« Les autorités sanitaires ont été informées de la contamination par des salmonelles (Salmonella sérotype agona) de vingt jeunes enfants âgés de moins de 6 mois dans huit régions différentes. Les premiers résultats des investigations menées par Santé Publique France, en lien avec la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour identifier les aliments concernés par la contamination montrent que les treize enfants dont les familles ont été interrogées à ce jour ont tous consommé du lait infantile 1er âge issu de productions élaborées entre mi-juillet et fin novembre sur un même site de production du groupe LNS (Lactalis). »

Conséquence :  L’entreprise, en lien avec la DGCCRF et la DGS, a procédé, ce jour, au retrait et au rappel de tous les produits concernés. Elle met également à disposition des parents un numéro vert 0800 120 120 (ouvert de 9h00 à 20h00) pour répondre à leurs interrogations. Les 12 lots concernés sont commercialisés sous les noms « Lait Picot SL sans lactose, 1er âge », « Lait Pepti Junior sans lactose, 1er âge », « Lait Milumel, Bio 1er âge, sans huile de palme ». Ils pouvaient être consommés jusqu’en 2018.

Qui parlera ?

 « Les autorités sanitaires demandent aux parents qui disposeraient encore de boîtes de ces lots de ne pas les utiliser, qu’elles soient neuves ou déjà entamées. Ils doivent prendre contact avec leur pédiatre ou leur médecin pour se voir conseiller ponctuellement un lait de remplacement, notamment pour les bébés allergiques aux protéines de lait. Dans l’attente, ils peuvent se rendre en pharmacie où un lait de substitution leur sera proposé. »

Mieux encore, la Société Française de Pédiatrie, sollicitée en urgence, a émis des recommandations allant en ce sens et ces recommandations ont déjà été transmises aux médecins généralistes, pédiatres ainsi qu’aux pharmaciens. Les infections à Salmonella agona surviennent dans les troisjours suivant l’ingestion, et provoquent un tableau de gastro-entérite avec des vomissements, une diarrhée parfois sanglante, et fébrile dans la majorité des cas.

La plupart des médias généralistes informés ont diffusé ces données. Reste à comprendre. Comment une telle contamination a t-t-elle pu survenir sur des productions « élaborées entre mi-juillet et fin novembre sur un même site de production du géant Lactalis premier groupe laitier et fromager mondial. Quel site ? Depuis quand l’enquête est-elle menée qui a pu aboutir à découvrir la contamination de vingt jeunes enfants dans huit régions différentes ? Au « 0800 120 120 » personne n’est capable de répondre à ces questions. Qui y répondra ?

A demain

 

2 réflexions sur “Comment le géant Lactalis a-t-il pu contaminer des bébés avec Salmonella agona ?

  1. AH oui à demain !! J’attends moi aussi des réponses de Lactalis avec impatience … pour ma fille qui a ingéré pendant un mois un lot contaminé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s