Marseille: une étudiante en première année de médecine s’est suicidée, à proximité de la faculté

Bonjour

C’est une information de France 3 PACA : « une étudiante, inscrite en première année de PACES (Première Année Commune aux études de Santé), a été retrouvée décédée hier après-midi dans sa chambre, proche de la faculté. On ignore pour l’instant les raisons du décès. Les marins-pompiers l’ont retrouvée inanimée. La piste du suicide est évoquée. La jeune fille  de 18 ans appartenait à l’écurie Sup Provence (sic), un centre de formation qui prépare les étudiants au concours d’entrée à l’école de Médecine. Contactée par téléphone, Sandra Dorai, la directrice de l’écurie (re-sic) attend confirmation des évènements, mais aussi de l’identité de la personne. »

Une cellule psychologique a été mise en place par l’université pour soutenir les étudiants et les équipes pédagogiques.

L’information a été confirmée au Quotidien du Médecin par la faculté de médecine Aix-Marseille. Dans un communiqué, elle précise avoir « appris avec stupeur le décès » de cette jeune fille, « étudiante primante »Le Quotidien observe que ce drame intervient à un moment particulier, les examens PACES ayant démarré la veille, le 12 décembre et se terminant aujourd’hui. La faculté précise que la jeune fille ne s’est pas présentée aux premières épreuves du concours.  À ce stade, la faculté n’a pas précisé ou établi un lien entre le décès et le cursus de la PACES.

L’ensemble de la communauté universitaire est très touché par ce drame.

Marseille accueille 2 852 étudiants dont 1 035 redoublants et sept triplants inscrits en PACES. On sait qu’à l’issue de l’année, les étudiants les mieux classés choisissent en fonction du nombre de places disponibles l’une des cinq filières santé : médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique et kinésithérapie. En 2016, le numerus clausus de la faculté était de 620 places dont 362 réservées à la médecine – et ce pour 2 791 candidats.

Les études de santé restent plus que jamais plébiscitées par les jeunes. Le Quotidien du Médecin vient de préciser que 59 753 étudiants se sont inscrits cette année en PACES – soit de 1 100 de plus que l’an dernier. Une année commune caractérisée, on le sait, par de considérables surcharges de travail, une compétition parfois sauvage, l’inscription dans des « écuries »  – tout ce qu’il est convenu de nommer la « pression de la sélection ».

A demain

 

 

2 réflexions sur “Marseille: une étudiante en première année de médecine s’est suicidée, à proximité de la faculté

  1. Fabriquer des bêtes à concours dont les plus fortunées sont préparées par des écuries, est-ce bien la meilleure façon pour nos universités publiques de repérer les vocations humanitaires dont nos sociétés ont besoin ?

    • Le programme du concours dit de « première année » des études médicales au sens large est probablement un des plus c… de la Terre. Et le concours du même tonneau.
      N’empêche, l’exercice de la médecine n’est pas que de la vocation humanitaire. Il y a des des choses un peu scientifiques et un peu techniques. Malgré tout.
      Le concours idéal serait difficile à inventer.
      Il faut tenir compte de ce que le programme est aussi l) pour justifier l’existence des postes et salaires des enseignants y correspondant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s