Buralistes : l’avenir du tabagisme français est-il inscrit dans la cigarette électronique ?

Bonjour

Buralistes et réduction des risques? C’est une étrange confidence. Elle est  à retrouver dans « Losange », le magazine de la Confédération des buralistes français. Une confidence politique qui, une nouvelle fois, vient mettre en lumière l’invraisemblable déni de l’exécutif sanitaire quant aux vertus de la cigarette électronique. Un texte qui témoigne aussi de l’acuité des buralistes quant à l’addiction tabagique. Extraits :

« Ainsi, en mars prochain, le premier choc sur les prix du tabac, voulu et administré par le Gouvernement et sa majorité parlementaire, commencera à faire ses effets : un euro de plus sur chaque paquet. Avec la grille tarifaire dont nous disposons déjà, cela va forcément provoquer une surprise. Mais le premier effet passé – cela commencera tôt avec l’inévitable médiatisation sur le sujet – quelles seront les réactions des clients ? »

Losange imagine quatre types de réactions chez les innombrables clients des buralistes :

1- ceux qui vont ronchonner mais s’adapter et supporter la hausse. Ils seront les plus nombreux, probablement. Mais personne n’en connait la proportion exacte.

2- ceux qui se diront en substance : « cette fois, il faut que j’arrête pour de bon. » Avec, bien souvent, cette remarque subsidiaire : « comment se faire aider ? »

3- ceux qui laisseront entendre qu’ils vont s’approvisionner ailleurs, un peu partout, autrement, différemment … sur le marché parallèle.

4- ceux enfin qui vont se décider à tenter (ou retenter) une expérience avec la cigarette électronique (ou autres produits alternatifs comme ceux faisant appel au tabac chauffé).

Et cette observation, tirée du quotidien buralistique de terrain :

« On sent bien qu’il y a un nouvel engouement pour la cigarette électronique, en ce moment même. La nouvelle réglementation facilite son usage en permettant son utilisation, notamment, dans les lieux accueillant du public comme les bars ou restaurants. La saison hivernale y contribue aussi. Compte, enfin, le facteur prix.

 « Au mois de mars, se présentera donc une formidable opportunité avec les produits du vapotage. Seront intéressés les clients relevant de la quatrième catégorie, parmi les comportements que nous venons de décrire. Mais aussi ceux de la deuxième. »

Pour finir, ce devenir proche :

« Les buralistes avec une offre étoffée en cigarette électronique auront vraiment quelque chose à dire et à proposer à leurs clients fumeurs. En mettant en avant une alternative gratifiante et un produit à marge. Avec un message positif. Plutôt que de se lamenter, seulement, sur des hausses de prix qui sont maintenant inscrites dans la programmation budgétaire de ces trois prochaines années. »

A demain

2 réflexions sur “Buralistes : l’avenir du tabagisme français est-il inscrit dans la cigarette électronique ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s