Lactalis : jusqu’où ira la justice sanitaire dans l’affaire des laits infantiles contaminés ? 

Bonjour

Jadis les affaires, les scandales, sanitaires prenaient leur temps. Tout va désormais beaucoup plus vite. Hier l’affaire serait restée silencieuse, aujourd’hui elle est vécue en direct et au grand jour des médias. Au commencement, les épidémiologistes-enquêteurs. Ils firent patiemment le lien entre vingt-trois cas (sans gravité) de salmonelloses pédiatriques et la consommation de laits élaborés sur le site Lactalis de Craon (Mayenne). Etablis par Santé Publique France les les faits furent transmis à la Direction Générale de la Santé et aux services de Bercy (DGCCRF). C’est désormais la justice sanitaire qui entre en scène.

Une enquête préliminaire a ainsi été ouverte, vendredi 22 décembre, par le pôle santé publique du parquet de Paris. Enquête ouverte pour « blessures involontaires », « mise en danger de la vie d’autrui » et « tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine ». Le Monde précise que les investigations ont été confiées à la section de recherche d’Angers et à l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp).

Vingt-trois nourrissons ayant consommé des laits identifiés comme étant contaminés. Une douzaine d’hospitalisations. Aucune séquelle à déplorer. Des milliers de tonnes de laits retirés (progressivement) du marché : marques Picot (poudres et céréales infantiles), Milumel (poudres et céréales infantiles) et Taranis (mélange d’acides aminés en poudre destinés au traitement de pathologies).

Puis vint le temps des plaintes. Une première fut déposée à la mi-décembre par le père d’une enfant de trois mois, qui avait consommé un lot concerné par les rappels, mais n’était pas tombée malade. Puis l’association de défense des consommateurs UFC-Que choisir annonça son intention de déposer une plainte pour « tromperie ». Ajoutons, chez Lactalis une communication de crise minimaliste et empruntée. L’affaire ne fait que commencer. Objectif premier : connaître la vérité.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s