Nouveau «Conseiller Stratégique Santé» de l’Hôpital Américain: Arnold Munnich, généticien

Bonjour

L’avenir est-il à l’ouest ? Nous l’avions connu dans les vieux étages de l’hôpital Necker, derrière Le Monde de la rue Falguière – puis au Palais de l’Elysée (2007-2012). Il faudra dorénavant aller à l’Américain de Paris 1 pour continuer à échanger avec cette personnalité riche et atypique 2 : Arnold Munnich, 67 ans, vient d’y être nommé « Conseiller Stratégique Santé ». « Pédiatre, généticien, il est également le créateur et chef du département de génétique médicale de l’Hôpital Necker-Enfants malades de Paris, ainsi que Président du conseil d’administration de l’Institut des maladies génétiques, Imagine. Il fut également conseiller à la Présidence de la République de 2007 à 2012 pour la recherche biomédicale » souligne son nouvel employeur.

C’est ici la conséquence de changements significatifs au sein du comité de direction de l’Américain, sous l’impulsion du Pr Robert Sigal, nommé Directeur Général en mars dernier, et de son « Conseil des Gouverneurs ». « Des personnalités emblématiques connues et reconnues dans leur domaine, au plus haut niveau médical et technologique,  font leur entrée dans la direction de l’établissement » nous explique-t-on.

Outre Arnold Munnich, notamment : Mario Di Palma, nommé Directeur des Affaires Médicales. « Oncologue, il a créé le département Ambulatoire de l’Institut Gustave Roussy, explique-t-on. Il est également Vice-Président de la commission Scientifique des Essais Thérapeutiques de Gustave Roussy et co-président du réseau territorial de cancérologie, gériatrie et soins palliatifs, Onco04. Enfin, il est membre du Comité d’éthique de la Ligue Nationale contre le cancer.

Loin de Necker, on aimerait d’ores et déjà connaître le point de vue du Pr Munnich sur la politique de diagnostic prénatal mise en œuvre à l’Américain.

A demain

1 Crée en 1906, l’Hôpital Américain de Paris se présente comme « un établissement privé à but non lucratif reconnu d’utilité publique, qui a pour mission de délivrer le meilleur des pratiques médicales françaises et américaines à ses patients français et internationaux ». Il ajoute : « bénéficier d’une double reconnaissance française et américaine en matière de qualité des soins par la Haute Autorité de Santé et par The Joint Commission selon les normes appliquées aux Etats-Unis ». « En janvier 2017, avec l’acquisition du Centre Clinique de la Porte de Saint-Cloud, l’Hôpital Américain de Paris a renforcé son offre pour une prise en charge complète en cancérologie » précise-t-il.

2 « ‘’La génétique est-elle inhumaine ?’’ Voici les réponses d’Arnold Munnich (et du Lévitique) » Journalisme et santé publique » 3 juillet 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s