« Libération » condamné pour avoir montré Catherine Deneuve dans des volutes de fumée ?

Bonjour

I C’est un hymne historique à l’addiction tabagique (quatre minutes). Une tentation bleutée chantée par un couple que l’on eût pu dire iconique. Une chanson interprétée par Serge Gainsbourg et Catherine Deneuve. Écrite et composée par le premier pour le film de Claude Berri Je vous aime.

C’était peu avant l’arrivée de la gauche au pouvoir. Des volutes que l’on ne percevait pas pleinement toxiques et, déjà, des larmes aux yeux. « En 1980, la vie privée de Serge Gainsbourg connaît un bouleversement majeur, nous dit Wikipédia qui sait tout sur tout. Jane Birkin le quitte au mois d’août, lassée par ses ‘’excès’’». Pour lui ‘’changer les idées’’ Claude Berri  lui propose de composer la bande originale de son prochain film et d’y jouer un second rôle. Dans le film, Catherine Deneuve interprète le rôle d’une parolière. Dieu fumeur de havanes est l’une des chansons que son personnage aurait écrites. Sous l’apparence d’une chanson d’amour ce titre révèle en réalité l’attachement indéfectible que ressent l’homme envers le tabac et surtout les gitanes‘’ (…) »

II C’est une observation politique de Sébastien Beziau, vice-président de SOVAPE : la Une de Libération du lundi 15 janvier 2018. Qui voit-on ? Catherine Deneuve, l’icône « Je suis une femme libre et je le demeurerai ». Et la figure iconique montrée prisonnière du tabac. Un oxymore parmi tant d’autres. « Voici la une de Libé aujourd’hui. Pour parler de liberté. Les éléments de langage icono ont la vue dure… nous dit M. Béziau. Il y a là de quoi ‘’ philosopher’’ entre l’image et la réalité. »

III C’est un texte glané sur le site des buralistes français. « La Une du quotidien du lundi 15 janvier a fait sortir de ses gonds l’ex-députée PS et ex-présidente d’Alliance contre le Tabac. Catherine Deneuve y apparaît exhalant ostensiblement la fumée d’une cigarette. La photo, datant de 2013, est volontairement politiquement incorrecte. Elle annonce les explications de l’actrice sur sa signature, avec une centaine de femmes, d’une tribune dans Le Monde anti #MeToo » et #BalanceTonPorc. »

Michèle Delaunay ; twittant :  « Cette Une de @libe associant acte de fumer, affirmation de liberté et personnalité féminine de renom vient en violation complète de la loi Evin. Le Gouvernement ne peut demeurer en se taisant. »

Et de brandir les dispositions pénales de l’article L 3515-3 du livre V du Code de la Santé publique qui punit « de 100 000 euros toute propagande ou publicité directe, ou indirecte, du tabac ou produit du tabac ».

Dieu fume-t-il toujours des havanes?

A demain

 

 

2 réflexions sur “« Libération » condamné pour avoir montré Catherine Deneuve dans des volutes de fumée ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s