Euthanasies en catimini: les errements chiffrés de la première députée aide-soignante de France

Bonjour

Ne pas toujours maudire du personnel politique. Mais ne pas tout lui laisser dire.  Caroline Fiat fête aujourd’hui ses 41 ans. Née à Verdun, elle est depuis peu députée la sixième circonscription de Meurthe-et-Moselle. Et par ailleurs membre de La France insoumise.

Avant d’ête élue Caroline Fiat était aide-soignante – depuis 2009.  Mieux : elle est la première aide-soignante à siéger à l’Assemblée nationale. « Avant son élection elle travaillait de nuit, en vacation dans plusieurs EHPAD du Grand Est, peut-on lire sur sa biographie wiki. Auparavant, elle avait été ambulancière, téléprospectrice, assistante commerciale et assistante de direction.

C’est une femme qui semble aimer parler clair et brut – confiant avoir voté « à contre-cœur » pour Jean-Luc Mélenchon lors de la présidentielle de 2012- évoquant « son côté “gueulard” et donneur de leçons ». Le 27 juin 2017, candidate à la présidence de l’Assemblée nationale elle recueille trente voix. Trois mois plus tard elle est attaquée devant les prud’hommes par un ancien assistant parlementaire qui conteste son licenciement et demande une requalification du contrat en CDI. Aujourd’hui Mme Fiat fait à nouveau parler d’elle. A cause de ce tweet :

« Les personnes en fin de vie sont parfois euthanasiées, contre leur gré, en catimini, dans nos hôpitaux. Il est donc grand temps d’encadrer les quelque 4 000 euthanasies clandestines »

L’ancienne aide-soignante s’exprimait dans le cadre de sa proposition de loi « pour une fin de vie digne »,: 

«Dans un souci de respect des convictions de chacun et de droit à la dignité, nous proposons donc cette loi, fortement inspirée du droit belge et luxembourgeois. Elle légalise l’euthanasie et l’assistance au suicide pour donner un cadre protecteur au corps médical et respectueux de la volonté des personnes souffrantes atteintes de maladies graves ou incurables. »

Pinceaux emmêlés

Fallait-il, pour défendre sa cause, parler de « 4 000 euthanasies clandestines » ?  La députée ancienne aide-soignante s’est fait vertement reprendre par le Conseil national de l’Ordre des médecins :

« L’Ordre regrette vos propos. Les médecins agissent dans le respect des patients, de la déontologie et de la loi Claeys-Leonetti. L’INED n’a jamais publié ce chiffre, il est faux. Chacun peut exprimer ses opinions sur la fin de vie mais cela nécessite des arguments vérifiés. »

Qui dit la vérité ? Caroline Fiat fait référence à un document publié en 2012 de l’Institut national d’études démographiques, intitulé « Les décisions médicales en fin de vie en France ». Dans un tweet publié le 24 janvier elle tente de s’expliquer.

« Mais elle s’emmêle les pinceaux dans l’interprétation des chiffres, analyse Le Quotidien du Médecin (Stéphane Long). Elle extrapole le pourcentage des décès liés l’administration de médicaments pour mettre délibérément fin à la vie à l’ensemble des décès en 2017 (plus de 600 000) et non pas, comme c’est le cas, aux seules décisions médicales en fin de vie. En 2010, ce chiffre s’élevait donc à 38 (0,8 % de 4 723) et non pas à plus de 4 000 (en réalité 4 800) comme l’annonce Caroline Fiat. Ce que nombre d’internautes lui ont fait remarquer. »

Pas de quoi déstabiliser Mme Fiat. Dans un nouveau tweet elle cite de nouveau le chiffre de 4 000 euthanasies en lui ajoutant, cette fois-ci, un conditionnel. « Lors du tweetlive hier #LoisFi il a été tweeté ‘’4000 euthanasies par an’’ en oubliant de préciser ‘’seraient’’ donc au conditionnel toutes mes excuses pour cet oubli ce chiffre nous a été donné par l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). »

Toujours vérifier ses chiffres et ses sources. Ou user du mode conditionnel. Même aux extrêmes. La proposition de loi de Mme Fiat a été rejetée. Avec les regrets de l’ADMD.

A demain

 

 

5 réflexions sur “Euthanasies en catimini: les errements chiffrés de la première députée aide-soignante de France

  1. Selon elle il faut encadrer toutes pratiques existantes: donc les excès de vitesse, la pédophile, les fraudes dans les transports en commun, les vols à l’arraché, j’en passe et des meilleures! Cette dame a des problèmes de logique, sa présence au sein d’une assemblée est inquiétante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s