« La prochaine pharmacie est à 61 kilomètres ! ». Cour des comptes, argent et publicité

Bonjour

« Vous imaginez six pharmacies en Lozère ? ». C’est une campagne publicitaire qui marquera les esprits : agiter la menace des déserts pharmaceutiques après celle, avérée, des médicaux. La Fédération des pharmaciens d’officine tente de mobiliser l’opinion sous la banderole  « Une pharmacie sur deux va mourir ».

« Un courrier sera envoyé aux maires de France, aux députés et aux sénateurs pour leur montrer les conséquences de la disparition des pharmacies de proximité, résume Le Quotidien du Médecin. Les 22 000 pharmacies qui maillent le territoire national vivent des heures économiques difficiles. L’an passé, le réseau a perdu 237 pharmacies. »

Le syndicat explique que dans son dernier rapport, la Cour des comptes « souhaite la suppression de 10 435 pharmacies ». C’est, à dire vrai, un peu plus compliqué comme le montre la lecture du rapport de la Cour (pages 52- 58 ).

« En maintenant des modes  de  rémunération et un environnement réglementaire très protecteurs, les  pouvoirs publics font obstacle à une rationalisation d’un réseau officinal surdimensionné. Si ce réseau rend un service apprécié tant dans son activité de dispensation que dans son rôle de conseil, c’est au prix de coûts élevés et sous- estimés . Des gains d’efficience apparaissent indispensables, tout en veillant à préserver un maillage territorial qui garantisse un accès de proximité au médicament. »

Ce que ne dit pas vraiment la publicité.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s