Cigarette électronique : ses bénéfices majeurs sont confirmés. Agnès Buzyn devra s’expliquer

Bonjour

La situation confine à l’absurde et au tragique. Et bientôt on envisagera des poursuites judiciaires contres celles et ceux qui auront gardé les yeux fermés. A Londres un nouveau rapport officiel vient de confirmer les bénéfices sanitaires majeurs de la cigarette électronique en terme de réduction des risques. Un travail scientifique exemplaire jamais conduit en France où le gouvernement, les services et les agences concernés s’enferrent dans le déni.

Résumons le sujet anglais. Le rapport officiel émane de Public Health England (PHE) 1 et il est diffusé à l’attention des médias par le gouvernement britannique :  « PHE publishes independent expert e-cigarettes evidence review ». Ce document porte sur  l’utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes et les adultes, sur les attitudes du public, sur son impact quant à l’abandon du tabac, et actualise les risques pour la santé et le rôle de la nicotine. Il passe également en revue les produits du « tabac chauffé ».

Au final il conduit, pragmatique, à préconiser la prescription de la cigarette électronique en tant que méthode de sevrage du tabac, comme vient de le publier la BBC : « E-cigarettes ‘should be on prescription ». Observant que le e-cigarette permet, d’ores et déjà à 20 000 personnes d’abandonner le tabac Public Health England préconise une série de mesures pour la normaliser et en faire un outil thérapeutique pris en charge notamment par le NHS, vendu au sein des hôpitaux où les patients devraient pouvoir disposer de zones (ou de chambres dédiées) pour vapoter. Les mêmes dispositions devraient être adoptées au sein des entreprises. Des actions devraient en outre être menées pour faciliter l’obtention du statut de médicament.

Tragique

Toujours selon PHE rien ne permet d’affirmer, contrairement à des rumeurs récurrentes, que la cigarette électronique est une porte d’entrée vers le tabagisme. On estime à un peu moins de trois millions le nombre de vapoteurs au Royaume Uni ou le tabac est responsable d’environ 79 000 morts prématurées chaque année. Pour le PHE il y aurait quelque chose de tragique à imaginer que des milliers de fumeurs qui pourraient ne plus l’être ne disposent pas des véritables informations quant aux bénéfices que pourrait leur apporter la cigarette électronique.

Il y aurait quelque chose de plus tragique encore à voir perdurer le silence médiatique et l’atonie politique des responsables sanitaires français sur un tel sujet. Et ce d’autant que la prévalence des fumeurs de tabac est, en France, de tès loin supérieure à celle du Royaume-Uni. C’est dire si l’on attend avec intérêt le contenu du nouveau Programme national de réduction du tabagisme que la ministre des Solidarités et de la Santé doit présenter fin mars. Agnès Buzyn doit, ici, s’expliquer. Et réussir là où Marisol Touraine a, dans son déni, tragiquement échoué.

A demain

1 Public Health England a pour fonction de  protéger et d’améliorer la santé et le bien-être de la nation et de réduire les inégalités de santé. « Nous faisons cela à travers la science, le savoir et l’intelligence, le plaidoyer, les partenariats et la fourniture de services de santé publique spécialisés. Nous sommes une agence exécutive du ministère de la Santé et des Services sociaux, et une organisation distincte avec une autonomie opérationnelle. Nous fournissons au gouvernement, au gouvernement local, au NHS, au Parlement, à l’industrie et au public une expertise professionnelle et scientifique fondée sur des données probantes.Twitter: @PHE_uk et Facebook: www.facebook.com/PublicHealthEngland. »

2 réflexions sur “Cigarette électronique : ses bénéfices majeurs sont confirmés. Agnès Buzyn devra s’expliquer

  1. Ouaip.
    Il est intéressant de souligner que les « preuves » sont faibles mais qu’il est probable que c’est mieux que rien.
    Ce qui est encore plus intéressant c’est que big tobacco a mis la main sur les e-cigarettes.
    Bonne journée

  2. « Le mieux est l’ennemi du bien ». En prouvant les effets bénéfiques du passage d’une addiction mortelle à une addiction probablement infiniment moins médicalement dangereuse, on favorise son utilisation par ceux qui veulent arrêter le tabac. En l’imposant dans les lieux confinés et en faisant le lit des fabricants de tabac pour revaloriser leur image, on met l’opinion publique en position d’en critiquer, voire contester les réels effets. En vilipendant ou en menaçant ceux qui pourraient en accompagner son acceptation mais qui refusent l’angélisme, on refuse la réalité en croyant sauver l’humanité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s