Rougeole : l’épidémie n’a pas été arrêtée à Poitiers. La Touraine d’ores et déjà touchée

Bonjour

Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été déclarés en France. Plusieurs foyers épidémiques ont été identifiés, principalement en Nouvelle-Aquitaine, chez des personnes n’ayant pas été vaccinées. Afin de limiter le risque de propagation de l’épidémie, la Direction générale de la Santé et Santé publique France rappellent que la vaccination est le moyen le plus efficace de se protéger contre la rougeole.

Entre 2008 et 2017, 33 cas d’encéphalite et 20 décès suite à une rougeole ont été recensés en France. Agnès Buzyn (sur France Inter ce matin) et la Direction générale de la Santé invitent désormais ouvertement « toutes les personnes non vaccinées ou qui auraient des doutes concernant leur statut vaccinal à consulter dès à présent leur médecin traitant pour une éventuelle mise à jour de leurs vaccinations ».

Se mettre à jour

Et dans tous les milieux de soins, les professionnels de santé dont les antécédents de vaccination ou de rougeole sont incertains, sont également invités à mettre à jour leur vaccination pour éviter la propagation de cette maladie et protéger les patients les plus fragiles. On ajoutera les recommandations de commission technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé : vacciner toutes les personnes âgées de plus de 6 mois, ayant été en contact avec un malade atteint de la rougeole – et ce dans les 72 heures qui suivent le contact afin de prévenir le risque de contagion.

Pour l’heure, au nord de la région la plus touchée, voici les derniers chiffres que vient de nous transmettre l’ARS Centre-Val de Loire : « nombre de signalements de rougeole (au 14 février 2018) : 18 signalements depuis le 1er janvier 2018 (13 en Indre-et-Loire, 4 en Eure-et-Loir et 1 dans le Loiret). Où l’on découvre que, dans cette région, la couverture vaccinale est bien en-dessous des objectifs sanitaires espérés.

A demain

 

3 réflexions sur “Rougeole : l’épidémie n’a pas été arrêtée à Poitiers. La Touraine d’ores et déjà touchée

  1. La iatrogénie, c’est environ 20 000 morts par an (une pharmacovigilance qui temporise criminellement le plus longtemps possible),les suicides c’est 10 000 morts par an (le choix est de rappeler ceux qui se sont ratés), à comparer avec 20 décès en 10 ans de rougeole (pour ceux qui auraient du mal à compter, cela ferait 200 000 de iatrogénie et 100 000 de suicides. La rougeole devient une cause nationale avec une campagne de propagande tous azimuts, sans aucune vérification, juste la récupération des éléments de langages. La personne qui est morte qui pour parler de ses comorbidités ?

    On se souvient de l’épidémie mortelle H1N1 et des millions de doses parties à la poubelles.La seule épidémie qu’il y eu c’est une épidémie de narcolepsie avec le pandermix traitée sous le manteau dans le plus grand silence de tous nos lanceurs d’alerte contre l’épidémie de rougeole qui tombe à pic pour l’extension de l’obligation vaccinale, appuyée sur aucune étude épidémiologique. La science facebook.

    Au moins, nous n’avons pas l’impression d’être pris pour des jambons.

    herve_02

  2. Juste une petite précision, pour montrer le niveau déplorable de ceusses qui commentent et exhortent à vacciner tout le monde pour protéger les plus faibles.lol

    Tiré de la revue Virologie de 2011, ici : http://www.jle.com/fr/revues/vir/e-docs/la_rougeole_et_son_virus_287415/article.phtml?tab=download&pj_key=doc_attach_16755

    « La rougeole et son virus – revue de Virologie 2011

    D’une part, on voit réapparaître des épidémies localisées de rougeole dans les pays pratiquant la vaccination. D’autre part, le virus de la rougeole se maintient et circule dans des populations protégées par la vaccination, car les sujets vaccinés peuvent être réinfectés, comme en témoigne par exemple la remontée de leurs anticorps anti-rougeole [13]. La sensibilité aux réinfections asymptomatiques est d’ailleurs plus grande chez les sujets vaccinés que chez ceux ayant fait la rougeole [14].

    13. Muller CP, Huiss S, Schneider F. Secondary immune responses in parents of children with recent measles. Lancet 1996 ; 348 : 1379-80.

    14. Damien B, Huiss S, Schneider F, Muller CP. Estimated susceptibility to asymptomatic secondary immune response against measles in late convalescent and vaccinated persons. J Med Virol 1998 ; 56 : 85-90. »

    Ce qui veut dire que soit ils ne savent pas (et c’est grave) soit ils mentent (et c’est grave). Nous sommes maintenant dans l’ère de la médiocratie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s