Des juges peuvent condamner les malades alcooliques à mourir en prison. Pourquoi ?

Bonjour

Justice sans humanité. C’est un courrier qui vient d’être adressé à un spécialiste de SOS Addictions

« Cher Docteur,

 J’ai essayé de vous amener mon fils, alcoolique, désespérément il y a quelques mois, ET CE LUNDI DERNIER, il est mort en prison, à l’âge de 42 ans, parce que les médecins et procureurs ont préféré la prison à l’hôpital. Je suis ravagé, je voulais vous dire que j’ai envie de me battre pour qu’on ne considère pas les addicts pour des délinquants. 

 Bien à vous »

L’auteur du courrier avait, en 2016, appelé à l’aide cette association :

« Bonjour, j’ai un fils de 42 ans, sorti de sa deuxième incarcération pour conduite sans permis en état d’ivresse, il y a une semaine, avec un bracelet, et qui une semaine après sa sortie a repris l’alcool une journée. Je cherche un addictologue psychologue qui ne serait pas un travailleur à la chaîne, mais qui saurait l’emmener dans une vrai prise en main psychologique. Pouvez vous m’aider ? »

Et maintenant ? Pourquoi ? Comment peut-on en arriver à une telle extrémité ? La justice a de facto condamné un malade de l’alcool à mourir incarcéré. Faut-il en appeler à cette même justice et engager une action en responsabilité pour faute de l’Etat et responsabilité de l’administration pénitentiaire… ? Punir ou soigner ?

A demain

 

6 réflexions sur “Des juges peuvent condamner les malades alcooliques à mourir en prison. Pourquoi ?

  1. Que de questions pose ce papier !

    – l’interférence directe d’un proche dans un processus de soins aussi difficile ne fait que compliquer encore l’adhésion à un processus thérapeutique en matière d’addiction
    – quelle a été la cause du décès de ce pauvre garçon, en rapport ou non avec un sevrage alcoolique sauvage ?
    – si la justice avait pris le parti de s’assoir sur la loi en imposant-un-traitement-médical obligatoirement voué à l’échec et que le pauvre garçon ait tué quelqu’un avec sa voiture ?
    Pour parler direct, confondre l’application des lois et les problèmes de santé et/ou de société, ne conduit qu’à des catastrophes.
    Mélanger militantisme associatif et démarche de soin rigoureuse est un leurre.

    • Je ne suis pas d’accord avec votre première réflexion. Bien au contraire, c’est très souvent grâce à l’aide des proches que les malades alcooliques sont amenés à commencer à se soigner, et avec succès quand on sait leur proposer un traitement qui leur convient.
      Cette triste histoire montre que le système de santé dans son état actuel n’est tout simplement pas à la hauteur de la situation dans la prise en charge des malades alcooliques. On préfère freiner des quatre fers sur le traitement qui fonctionne sur un très grand nombre de malades et mettre les malades en prison.
      Ne confondez pas maladie et délinquance. C’est toujours facile de juger quand on n’a soi-même jamais côtoyé un malade alcoolique.

      • Oui le système de santé n’est pas à la hauteur mais pas comme vous l’évoquez à cause de la difficulté de se procurer un médicament; mais parce qu’il n’y a plus de soignant disponible.
        Le manque de soignants disponibles est partout dans notre société qui ne parle que d’argent, budget, bénéfice et croissance, même dans la santé.
        Le manque de soignant est patent partout et la seule réponse des autorités est informatique, e-médecine.

  2. Ce n’est pas simple.

    La justice a pu choisir de protéger la société contre les actes maladifs d’un malade.

    « En même temps » on a fermé beaucoup de places en psychiatrie. Et compliqué l’internement contre leur gré des malades, en raison d’une fraction microscopique d’abus ou infractions.

    C’est affreux d’avoir un enfant malade, quasi-incurable avec les moyens de la République;
    C’est horrible de perdre (survivre à ) son enfant.

    • Quasi incurable ?? C’est ignorer l’efficacité du baclofène.
      Un médecin lui a t-il au moins parlé de ce traitement ?
      Ou l’a t-on laissé s’enfoncer inexorablement en ne lui proposant que des solutions qui ne marchent que pour très peu de personne ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s