Emmanuel Macron boit du vin midi et soir et désavoue publiquement la ministre de la Santé

 

Bonjour

Comment ruiner bien des espérances médicales en quelques secondes. Emmanuel Macron, président de la République avait annoncé vouloir faire de la prévention l’alpha et l’oméga de son action. : « Moi, je bois du vin le midi et le soir. Je crois beaucoup à la formule de [Georges] Pompidou : ‘n’emmerdez pas les Français’, a indiqué le chef de l’État à des journalistes de la presse régionale en marge d’une rencontre avec de jeunes paysans, à la veille du Salon de l’Agriculture. Il y a un fléau de santé publique quand la jeunesse se saoule à vitesse accélérée avec des alcools forts ou de la bière, mais ce n’est pas avec le vin. Tant que je serai président, il n’y aura pas d’amendement pour durcir la loi Evin. »

Après les propos de Christophe Castaner sur le même thème des alcools « forts » et de ceux qui ne le seraient pas c’est, clairement, un désaveu de la position que commençait à défendre Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Il y a quelques jours Mme Buzyn, sur France 2, dans l’émission intitulée « l’Alcool, un tabou français » :

« L’industrie du vin laisse croire aujourd’hui que le vin est différent des autres alcools. En termes de santé publique, c’est exactement la même chose de boire du vin, de la bière, de la vodka, du whisky, il y a zéro différence ! On a laissé penser à la population française que le vin serait protecteur, qu’il apporterait des bienfaits que n’apporteraient pas les autres alcools. C’est faux. Scientifiquement, le vin est un alcool comme un autre. »

Détricotée

Et maintenant ? Tout ceci ne va cesser de faire flamber polémique opposant défenseurs de la santé publique et lobbyistes du monde viticole. Pour sa part Le Quotidien du Médecin se souvient qu’Emmanuel Macron avait, sous le précédent quinquennat, avait lui-même assouplie considérablement la loi Evin en faisant voter en 2016 dans la loi Santé un amendement distinguant « publicité » et « information » – au désespoir des addictologues.

La ministre de la Santé d’alors, Marisol Touraine avait déclaré :  « Je suis en colère. Je ne comprends pas. Je regrette que la loi Macron serve à détricoter la loi Evin. C’est un coup dur pour la santé publique ». Aujourd’hui Mme Touraine ne parle plus.

La loi Evin restera donc détricotée jusqu’en 2022. Ouvertement contredite, sinon publiquement désavouée, va faire Agnès Buzyn ?

A demain

3 réflexions sur “Emmanuel Macron boit du vin midi et soir et désavoue publiquement la ministre de la Santé

  1. La citation complète dit : « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français. Il y a beaucoup trop de lois, trop de règlements dans ce pays. »
    Et c’est pas prêt de s’arranger…

  2. Un à deux verres de vin rouge ou blanc par jour a peut-être un effet favorable sur la santé du cœur, mais cette pratique ne supprime pas les effets nuisibles du tabac, d’une diète riche en matières grasses, d’une faible consommation de fruits et de légumes et d’un manque d’activité physique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s