« Vus du foie », les propos d’Agnès Buzyn sur les services d’hépatologie ne passent pas

 

Bonjour

Dos à la Tour Eiffel illuminée, Emmanuel Macron n’est pas tombé dans le piège de l’hépatite C. Avait-il in extremis été conseillé par la Santé ? Une curieuse histoire initiée par Agnès Buzyn qui en est aujourd’hui l’arroseuse arrosée.

Rappel : lors d’un entretien accordé à Libération, Agnès Buzyn tenait à expliquer comment on pouvait désormais en France « économiser » des lits hospitaliers. Elle avait alors trouvé judicieux de prendre en exemple les services d’hépatologie :

Agnès Buzyn : « Il y a des secteurs hospitaliers qui sont en surchauffe comme les urgences, mais il y a aussi des services en sous-activité. Regardez en hépatologie, on soigne et on guérit des hépatites avec des médicaments sans hospitaliser les malades ; il y a donc des lits qui devraient basculer.»

Puis la ministre repris cette image de la vacuité des services d’hépaologie. Nous demandâmes alors ce qu’en pensaient les premiers concernés. Réponse de Patrick Favrel, contributeur du rapport de recommandations 2014 sur la prise en charge des personnes infectées par les virus des hépatites B ou C.

« Pour un scoop c’en est un ! Même au temps du seul Interféron, les patients atteints d’une hépatite C n’étaient pas hospitalisés. Sur les 8 000 à 12 000 traitements en bi-thérapie idem. Pour les anti-protéases de 1ère génération (bocéprévir/télaprévir) accumulant les effets secondaires et le recours à l’EPO et les culots de sang, au pire, on était en ambulatoire.

« Alors d’où vient cette fable qui d’ailleurs ne peut s’appuyer sur aucune donnée épistémologique fiable & récente ? On ne connaît même pas le nombre exact de cancer du foie (natif or not, ni le nombre de décès).
Elle reposerait sur les patient.e.s avec cirrhose décompensée, cancer du foie, ascite, encéphalopathie qui sont arrivé.e.s en soins intensifs parce que dépisté.e.s plus que tard et les transplantations.

Près de 80 000 personnes sont malades chroniques du VHC sans le savoir. Et ce n’est pas avec les budgets débloqués pour le dépistage, les TROD & le matériel de prévention de RDR pour les usagers injecteurs & crackers que les choses vont s’arranger. »

Trouver d’autres lits à « basculer »

Les propos de la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont également été particulièrement mal reçus par les hépatologues français, réunis à Paris le 11 avril à l’ouverture du congrès international du foie (International Liver Congress 2018). Le secrétaire général de l’Association Française pour l’Etude du Foie (AFEF), le Pr Christophe Bureau (service d’hépato-gastroentérologie au CHU de Toulouse), cité par Le Quotidien du Médecin  :

 « Les patients hospitalisés ne sont pas des patients atteints d’hépatite C. Les données PMSI sont invariables depuis une dizaine d’années : la majorité des patients hospitalisés dans les services d’hépato-gastroentérologie sont des patients avec une cirrhose nutritionnelle décompensée, c’est-à-dire des patients avec des consommations d’alcool mais aussi des facteurs de risque métabolique. »

Pour le Pr Bureau, l’hépatite C est un motif de consultation et non d’hospitalisation, et l’élimination virale espérée pour 2025 ne devrait pas impacter les taux d’hospitalisation pour des motifs tels que les hémorragies digestives par rupture de varices œsophagiennes ou les cirrhoses alcooliques.

« Si on supprime des lits, ces patients-là devront être traités ailleurs, en hématologie par exemple, car il faudra de toute façon les hospitaliser. Les malades souffrant de cirrhoses nous arrivent en urgence et restent une dizaine de jours, on n’est pas dans une démarche de savoir si on peut faire une opération en ambulatoire. On les garde parfois un peu longtemps car on a des problèmes d’aval, mais ce flux de patient reste constant car nous n’avons pas en France une politique forte de réduction des risques. »

En avoir le cœur net ? L’AFEF prépare un document qui reprendra les chiffres actuels des motifs d’admission en hospitalisation. Sans doute Agnès Buzyn devra-t-elle alors cherche ailleurs des lits à « basculer ».

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s