Alerte aux UV : qui est derrière cette obscure clarté tombée des étoiles de la publicité ? 

Bonjour

« UV : Sauvons nos yeux ! » #SauverMesYeux. C’est une campagne publicitaire massive dont on a pu ressentir les premiers effets ce lundi 23 avril. De pleines pages signées dans soixante titres de la presse quotidienne nationale et régionale – un « manifeste » signé par le Pr Jean-François Korobelnik, spécialiste d’ophtalmologie, chef du service au CHU de Bordeaux et, en même temps, par Nicolas Sériès, directeur général de Zeiss Visions Care France.

A suivre : plus de 2 100 diffusions sur TF1, France Télévisions, Canal+, C8, BFM, LCI, C News, RMC découverte, l’Equipe TV, Bein Sports, Histoire et Ushuaia TV… Et cette campagne se poursuivra au mois de mai et juin avec le « sponsoring » de la météo de France 2, de septembre à décembre avec les météos de France 2, BFM et M6. Sans oublier une vaste communication digitale de mai à décembre.

Pour en savoir plus, il faut courir sur des sites hautement spécialisés : « Nouvelle technologie UVProtect : Zeiss lance sa campagne de communication. Le spot sur Acuité ! ». Où l’on apprend que le célèbre « verrier allemand » prévoit de « sensibiliser » au moins 4 000 ophtalmologistes avec une équipe de « délégués médicaux » qui présentera cette nouvelle technologie dans les cabinets, lors de symposiums ainsi que dans le cadre du prochain congrès de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO), du 5 au 8 mai. Précisons que Carl Zeiss est « challenger mondial » dans les verres ophtalmiques (18 % du marché mondial) derrière le leader : Essilor (31 % du marché mondial).

Mais encore ? Que nous dit cette publicité (étrangement) co-signée dans les médias français ? Qu’il faut avoir peur des UV. Que « pour l’immense majorité d’entre nous la vue est notre sens le plus important » (sic). Que nous sommes trop nombreux à ignorer le lien entre rayon UV et maladies oculaires. Et que, insouciants, nous exposons nos yeux aux agressions sans la moindre protection. Cet un « ennemi invisible » (re-sic).

On imagine la suite. Les UV « sont là partout, tout le temps, même par temps couvert ». Ils sont responsables d’un grand nombre de maladies de la peau. Or entre 5 et 10% des cancers cutanés touchent la région des paupières tandis que plusieurs études pointent également le danger des UV pour les yeux avec le développement de maladies telles que la cataracte et la Dégénérescence Maculaire Liée à l’âge.

Que ferions-nous, en France et sous la voûte céleste, sans la nouvelle gamme Zeiss et la solution UVProtect ? A quel prix ? «  Zeiss UVProtect représente environ 25 euros par verre (4 centimes par jour sur un an pour une protection 100% UV). La publicité n’a pas osé le dire et elle a eu tort : à ce prix là, c’est donné. Que va faire Essilor ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s