Refus de porter secours au Samu de Strasbourg. Mourir à 22 ans. #JusticePourNaomi

Bonjour

Invraisemblable. Insupportable. Injustifiable. Vendredi 29 décembre 2017, vers 11h Naomi Musenga, jeune Strasbourgeoise de 22 ans, appelle le SAMU et tente d’expliquer au téléphone les violentes douleurs abdominales dont elle souffre. Il faut ici impérativement écouter l’enregistrement de la conversation pour saisir l’horreur de la situation :

« Allo ne quittez pas le permanencier du samu 67 va vous répondre…. Allo ne quittez pas le permanencier du samu 67 va vous répondre… »

Insupportable. Transcription partielle (après quelques rires gras) :

– « Oui, allô ? Allô ?
– Allô… Aidez-moi, madame…
– Oui, qu’est-ce qui se passe?
– Aidez-moi…
– Bon, si vous ne me dites pas ce qu’il se passe, je raccroche…
– Madame, j’ai très mal…
– Oui ben, vous appelez un médecin, hein, d’accord? Voilà, vous appelez SOS médecins.
– Je peux pas.
– Vous pouvez pas ? Ah non, vous pouvez appelez les pompiers, mais vous ne pouvez pas…
– Je vais mourir.
– Oui, vous allez mourir, certainement, un jour, comme tout le monde.
– Vous appelez SOS médecins, c’est 03 88 trois fois 75, d’accord ?
– S’il vous plaît, aidez-moi madame…
– Je peux pas vous aider, je ne sais pas ce que vous avez.
– J’ai très mal, j’ai très très mal.
– Et où ?
– J’ai très mal au ventre (…) et mal partout.
– Oui, ben, vous appelez SOS médecins au 03 88 75 75 75, voilà, ça je ne peux pas le faire à votre place. 03 88 75 75 75. Qu’un médecin vous voie, ou sinon vous appelez votre médecin traitant, d’accord?
–  humm.
– Voilà. Au revoir. »

#JusticePourNaomi

Après cinq heures d’attente Naomi sera finalement transportée à l’hôpital de Strasbourg par le SAMU…. à la demande de SOS médecin. Elle y mourra peu après son admission, des suites d’une « défaillance multiviscérale sur choc hémorragique » – selon le rapport d’autopsie que Le Monde s’est procuré. Contacté par Le Monde, l’hôpital de Strasbourg confirme que l’enregistrement du SAMU est authentique, mais il se refuse à tout commentaire supplémentaire. 

Injustifiable « On a fait un communiqué de presse, une enquête est en cours. On ne dira rien de plus », dit l’établissement. En onze lignes, ce texte succinct présente les condoléances de l’établissement à la famille et annonce qu’une enquête administrative au sein de l’hôpital a été ouverte le 3 mai — soit six jours après la publication de l’enquête du lanceur d’alerte alsacien Heb’di, et cinq mois après la mort de Naomi Musenga.

« Naomi était une fille brillante, forte, courageuse. Elle rêvait de reprendre ses études, elle élevait seule sa fille. On ne comprend pas comment elle a pu mourir en une journée » dit sa sœur.  Un appel à la mobilisation est aussi relayé sur les réseaux sociaux  #JusticePourNaomi  – certains internautes dénonçant un acte de racisme relatif au nom de famille de la jeune fille.

Invraisemblable. Insupportable. Injustifiable.

A demain

4 réflexions sur “Refus de porter secours au Samu de Strasbourg. Mourir à 22 ans. #JusticePourNaomi

  1. Il y a tellement de choses et d’attitudes effrayantes sous-jacentes à ce drame, sans même parler de la faute de responsabilité invoquée (ne pas basculer l’appel sur un médecin). On peut déplorer (le mot est faible face à l’immensité du drame individuel), parmi les facteurs de cette horrible histoire:
    – Indifférence des interlocutrices du SAMU: aucune empathie, aucune tentative de compréhension, malgré la voix si tragiquement souffrante, implorant de l’aide. Qu’est-ce qu’elles ont dans les oreilles? Il y a aussi des appels abusifs au SAMU, bien sûr. Mais ils doivent être intégrés dans la pratique de façon à ne rien laisser au hasard. Et non pas servir d’excuse à des pratiques tellement relâchées qu’elles deviennent déviantes et dangereuses.
    – Mise à l’abri glaciale derrière une procédure (probablement non écrite…) de renvoi sur SOS médecins.
    – Ignorance crasse, pour laquelle il est plus facile de blâmer un éventuel manque de formation qu’une paresse intellectuelle personnelle: des douleurs abdominales violentes n’évoquent certainement pas en premier lieu une « grippe ». Douleurs abdominales violentes chez une femme jeune avec règles ou pseudo-règles (écoutons bien cet enregistrement!), tous les confrères compétents et tous les internes de garde pensent à un diagnostic hémorragique bien précis, qu’il convient d’éliminer ou de confirmer en urgence. Le résultat d’autopsie va dans ce sens. Oui, c’est plus facile d’y penser a posteriori. Mais c’est aussi plus facile, et obligatoire, d’y penser quand on est du métier du quotidien de l’urgence.
    – Préjugés socio-ethniques possibles…, ayant pu mortellement entraver le respect du discours de l’appelante et son écoute bienveillante, si nécessaires dans le contexte du SAMU. Possibles, j’ai dit, pas plus.
    Hélas, hélas, hélas. Trop tard…
    Les suites socio-politiques doivent servir non pas à punir une réaction tardive de telle ou telle instance administrative, ce serait manquer tragiquement l’objectif. Mais bien à prévenir autant qu’il est possible de tels accidents à l’avenir, comme le demande le Dr Pelloux: mise à plat des procédures, des besoins en matériels, en personnel, en formations initiales et permanentes, motivation éthique, éducation du public, etc… Au niveau national.
    Il ne faut pas tirer sur l’ambulance… Il faut la réparer… en urgence… Que cette jeune femme ne soit pas morte atrocement abandonnée, pour rien.

  2. On peut constater, non sans alarme, que les réformes austéritaires du gouvernement commencent à produire leurs effets dévastateurs dans les hôpitaux, dans les universités (comme à Toulouse il y a peu), aux frontières:des victimes, des décès…Non le néolibéralisme n’est pas humaniste.C’est tout le contraire même.Le néolibéralisme appliqué à la lettre par l’actuel gouvernement est inefficace économiquement et injuste socialement….!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s