Le couperet obstétrical va bientôt tomber : demain, à minuit, mort de votre maternité

Bonjour

Un communiqué de presse peut signer la fin d’une époque. Ainsi celui de l’ARS Centre-Val de Loire : « Suspension d’autorisation de la maternité [15 lits, 1 salle de pré-travail, 2 salles d’accouchement, 3 couveuses, une salle de bloc opératoire opérationnelle 24h/24, 3 tables de réanimation néonatales, 1 salle de photothérapie] du Centre hospitalier de Châteaudun ». On y apprend  que l’établissement  n’est plus « en mesure de garantir la sécurité et la qualité des prises en charge », que le Centre hospitalier « a confirmé une possible dégradation à court terme des effectifs d’anesthésistes réanimateurs et les risques d’un recours important à l’intérim » et que le « centre hospitalier de Châteaudun ne réunit plus les conditions pour l’exercice de l’activité de soins de gynécologie-obstétrique en hospitalisation complète ».

In fine, et « malgré le professionnalisme et les compétences des personnels » les portes seront fermées à compter du 28 mai 2018 minuit. Quid des femmes et des futurs nouveau-nés concernés ? Il revient au centre hospitalier de Châteaudun d’organiser, « en coordination avec l’ensemble des établissements les plus proches disposant d’une maternité », les modalités d’accompagnement et de prise en charge des femmes concernées par cette décision.

Et demain ? « L’ARS Centre-Val de Loire continue à travailler avec l’ensemble des acteurs concernés sur un projet qui permettra d’assurer à la population du bassin dunois une réponse satisfaisante aux besoins de soins. » On poursuit la lecture du communiqué de presse :

« La mise en place d’un Centre périnatal de proximité est un moyen efficace d’assurer une prise en charge en amont et en aval de l’accouchement et de garantir sur place une offre de gynécologie à tout âge de la vie en intégrant les dimensions de l’éducation à la santé et de la prévention. Un plan d’actions prioritaires a d’ores et déjà été lancé pour répondre à la décision récente de non certification prise par la Haute Autorité de Santé. La mobilisation et l’engagement des professionnels de l’établissement dans une dynamique active de qualité et de gestion des risques, permettra de construire pour le Centre hospitalier de Châteaudun un avenir solide, appuyé sur des coopérations et des complémentarités aptes à garantir une réponse de qualité aux besoins de la population. »

Où l’on voit, concernant la population du « bassin dunois », l’aisance de cette ARS dans le maniement de la langue de bois.

A demain

2 réflexions sur “Le couperet obstétrical va bientôt tomber : demain, à minuit, mort de votre maternité

  1. L’ARS Centre-Val de Loire ferait bien de s’occuper des dangereux apprentis-sorciers en cancérologie que l’on laisse œuvrer au Centre Hospitalier de Chartres au mépris de la qualité des soins et de la sécurité des patents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s