Alzheimer et « maladies apparentées » : un petit livre bousculant, à lire avant cet été

 

Bonjour

Que ferions-nous sans la « Haute Autorité de Santé » et son jargon sans cesse renouvelé ? « Prolongeant une  « thématique majeure » elle publie aujourd’hui un « guide synthétique et des outils destinés à offrir une prise en charge adaptée et réactive ». Il est ici question des « plus de 850 000 personnes aujourd’hui atteintes d’une maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée ». Et tout est dans ce dernier terme.

De quoi parlons-nous au juste quand nous parlons de maladie d’Alzheimer ? Et quels sont ces liens de parenté (ou de ressemblance) dont nous parle la HAS ? Et dans quelles proportions ? On peut le dire autrement : la « maladie d’Alzheimer » existe-t-elle ? Ne sommes-nous pas, ici, dans les pièges du faux-semblant comme le professe le Dr Olivier Saint-Jean dans un livre détonnant 1. Un ouvrage suffisamment dérangeant pour que le patron du service de gériatrie de l’hôpital européen Georges-Pompidou ne soit guère entendu – ni de ses pairs, ni des médias.

La HAS le rappelle : « aucun médicament ne permet à ce jour de guérir ces malades ». Et elle insiste : «  un diagnostic dès les premiers signes est indispensable ». Mais quel diagnostic ? Outre celui d’ « Alzheimer » il faut compter avec « l’encéphalopathie neuro-vasculaire », la « maladie à corps de Lewy », les « dégénérescences lobaires fronto-temporales » voire « d’autres maladies plus rares – prion, HIV… [sic] ». « Ces maladies apparentées, moins connues que la maladie d’Alzheimer, sont parfois associées à une errance diagnostique et à un retard au diagnostic, ajoute la HAS. Des études sont en cours pour préciser la fréquence des principales causes de troubles neurocognitif en France »… Patientons.

Comment s’y retrouver ? Comment ne pas perdre pied dans ces brouillards diagnostiques et ces béances phsysiopathologiques ? Il faut, ici, ouvrir cet ouvrage dérangeant cosigné avec le journaliste Eric Favereau (Libération).  

« En finir avec Alzheimer ne serait-il pas byzantin ? Tout cela ne serait-il pas une simple querelle d’experts un peu trop égocentriques ? Pas vraiment si l’on se place du côté des malades, peut-on lire en conclusion de cet ouvrage problématique. En passant de la maladie au vieillissement, tout peut changer. Ce déclin cognitif, à moins de mourir avant, s’inscrit dans la normalité de l’espèce humaine. Il est sûr qu’exprimé ainsi, cela ne ressemble pas à une bonne nouvelle. On voudrait tellement être éternel, jeune, hyper-performant ! Mais voilà : il se peut que notre condition humaine nous amène à autre chose. Par exemple, dire que perdre la mémoire dans le grand âge est normal, nous autorise à revendiquer sans limite le maintien de notre espace de liberté en quittant l’identité du malade. »

Liberté, Vieillissement, Identité. Petit livre, grands sujets. Un ouvrage de chevet pour l’été. « Alzheimer, le grand leurre ». 168 pages, 17 euros.

A demain

Une réflexion sur “Alzheimer et « maladies apparentées » : un petit livre bousculant, à lire avant cet été

  1. Je viens de le lire, et je l’ai trouvé très convaincant.
    Il se trouve que je venais juste de lire le livre du Dr Bredesen, récemment traduit, médecin auquel fait plusieurs fois référence le livre de Michael Nehls (dont vous avez parlé sur ce site).

    Ces deux livres, qui ne remettent pas en cause la solidité de cette maladie, sont-ils contradictoires avec celui du Dr Saint Jean ? À mon avis, pas autant qu’à première vue. Si Alzheimer n’est finalement que le vieillissement du cerveau, on peut considérer les deux autres livres comme une analyse des facteurs jouant sur ce vieillissement. Et proposant des solutions ou bien simplement des petites astuces ? Comment savoir quand on n’est pas médecin et que ces livres n’ont l’air d’intéresser personne (titre trop racoleur ? médecine trop empirique ?) et ne sont pas mis en débat ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s