Blog, tabac et cigarette électronique : Marisol Touraine persiste dans son déni politique

 

Bonjour

Fidèle au Noble-Joué elle nous avait confié, l’avant-veille, sous les arbres de la préfecture d’Indre-et-Loire, qu’elle reprendrait bientôt le clavier. C’est fait. « Quelle belle occasion de reprendre le chemin de ce blog, écrit Marisol Touraine (28 mai).

« Depuis un an, je me suis imposé de ne pas commenter, sauf exception, les heurs et malheurs de la politique de santé dans notre pays. Mais aujourd’hui, comment ne pas dire ma joie devant les résultats annoncés par Santé-Publique France : 1 million de fumeurs en moins entre 2016 et 2017, grâce notamment à l’entrée plus tardive des jeunes dans le tabac, ce qui était précisément l’objectif du paquet neutre. (…) Et pour la première fois depuis 2000, le tabac recule aussi dans les catégories les plus modestes (sic). »

Puis, sans surprise, l’ancienne ministre de la Santé (2012-2017) de François Hollande de vanter les mérites de son action politique « volontariste » via le Programme national de réduction du tabagisme lancé à l’automne 2014. Confidences :

« Que n’ai-je entendu ! Cela ne marcherait jamais, j’étais liberticide, les seules mesures efficaces étaient celles que le gouvernement ne proposait pas…. Que n’ai-je subi ! La violence des débats a montré que les intérêts en jeu étaient immenses, que les exigences de santé publique avaient du mal à s’imposer en France, que les lobbys étaient d’une puissance redoutable. Aujourd’hui, seul compte le résultat. »

Un résultat obtenu, selon elle, grâce à ses actions : « le paquet neutre, bien sûr », mais aussi « la prise en charge améliorée du sevrage tabagique », le « matraquage » des slogans de santé publique et une « campagne de communication faite pour marquer les esprits », la « lutte contre la contrebande », la « valorisation des résultats positifs avec le lancement du ‘’Moi(s) sans tabac’’, campagne positive, de solidarité collective, inspirée de l’Angleterre, pionnière en Europe ».

Tout cela n’est pas faux, bien sûr. Pour autant ce propos est malheureusement incomplet 1. Où l’on observe, une nouvelle fois, la puissance du déni politique français quant à l’apport majeur, contre le fléau du tabagisme, de la cigarette électronique. Un exemple: comment Marisol Touraine peut-elle, citant l’Angleterre, passer sous silence ce levier massif de la réduction des risques ? Quand acceptera-t-elle, ici, de reconnaître ses failles passées ?

« Aujourd’hui est un jour qui rend optimiste pour l’avenir, écrit-elle. La fatalité n’existe pas, la volonté politique peut payer. » Certes. Mais rien n’interdit d’espérer qu’il en aille de même, au carré, avec la vérité vraie.

A demain

1 Marisol Touraine omet le travail diplomatique original mené par le Pr Benoît Vallet, alors à la tête de la Direction Générale de la Santé (DGS) via le « Groupe de Travail Vapotage ». Les responsables éclairés de ce sujet (réunis dans un groupe inter-associatif) demandent  aujourd’hui à Agnès Buzyn, et au  Pr Jérôme Salomon, nouveau Directeur Général de la Santé, de continuer à donner à cet outil « la place qu’il mérite dans la sortie du tabagisme ». Ni Mme Buzyn, ni le Pr Salomon ne se sont, pour l’heure, publiquement manifestés.

2 réflexions sur “Blog, tabac et cigarette électronique : Marisol Touraine persiste dans son déni politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s