« PMA pour toutes » : et si Emmanuel Macron ne tranchait pas avant la fin de son mandat ?

Bonjour

Beaucoup d’énergie dépensée et que retenir, à l’arrivée ? Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu public mardi 5 juin le rapport sur les États généraux de la bioéthique qu’il vient d’organiser durant quatre mois sur le thème «Quel monde voulons-nous pour demain?»200 pages cherchant à faire la synthèse de 271 débats «en région», de 154 auditions d’associations, sociétés savantes et courants de pensée et de 65.000 contributions sur le site internet.

Avec, finalement, la confirmation des limites d’un tel dispositif. «Ce n’est pas une vision de l’opinion française que nous transmettons; c’est une vision des gens qui ont participé à ces États généraux», a pour sa part reconnu le Pr Jean-François Delfraissy, président du CCNE. Ainsi, aucun écho de «la France profonde et la banlieue», et «présence d’un certain nombre de militants qui ont pu monopoliser la parole sur certains sujets», à commencer par la procréation médicalement assistée (PMA) et les modalités de la fin de vie.

La suite à lire sur Slate.fr : La « PMA pour toutes » ou les limites de l’exercice présidentiel

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s