Décryptage du scandale du SAMU de Strasbourg : Agnès Buzyn et le média alsacien

Bonjour

#JusticePourNaomi. La ministre a tenu parole : le dossier ne restera pas dans un tiroir d’acajou. Conformément à son engagement Agnès Buzyn rend public le rapport d’enquête sur les circonstances ayant conduit au décès d’une jeune patiente à la suite des appels adressés au Samu de Strasbourg le 29 décembre 2017. Le rapport a été remis hier à la famille.

Chaque citoyen doté d’Internet peut en prendre connaissance à cette adresse :« Enquête sur les circonstances ayant conduit au décès d’une jeune patiente suite aux sollicitations du Samu de Strasbourg le 29 décembre 2017 (Dr A-C.Bensadon et J.Roger (IGAS) »

C’est le décryptage, froid, de l’intolérable. Et demain ? La ministre a demandé à l’Agence Régionale de Santé Grand Est, au Centre Hospitalier Universitaire de Strasbourg et au SAMU 67 de mettre en place les préconisations du rapport afin d’empêcher qu’un tel évènement ne se reproduise et de tirer toutes les leçons des dysfonctionnements révélés par le décès de Madame Musenga.

Agnès Buzyn et le lanceur d’alerte alsacien

Et après demain ? « La ministre annoncera, début juillet, des mesures pour actualiser les procédures de traitement des appels au 15, renforcer et homogénéiser les formations des personnels qui y répondent ainsi que celles des médecins régulateurs, et encourager tous les SAMU à engager une démarche qualité. Ces mesures s’appuieront sur les recommandations des organisations professionnelles et syndicales des professionnels impliqués dans le fonctionnement des SAMU / Centres 15. »

Madame Naomi Musenga avait trouvé la mort le 29 décembre 2017 dans des circonstances inacceptables. L’affaire aurait pu ne jamais être connue. Il aura fallu la ténacité de la famille et le relais d’un média alsacien pour que des enseignements puissent, six mois après, être tirés au plan national. La justice, demain, dira le droit. Sans réclamer de palmes ou de médailles il serait juste que Mme Buzyn n’oublie pas, un jour prochain, de saluer l’œuvre de ce média : Heb’di : lanceur d’alerte alsacien. #JusticePourNaomi

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s