Humanitaire et prostitution : les accusations de la BBC réfutées par « Médecins sans Frontières »

 

Bonjour

Médecins sans Frontières (MSF), prix Nobel de la Paix 1999,  a déclaré, vendredi 22 juin, qu’« aucun élément » ne lui permettait de confirmer que certains de ses travailleurs humanitaires auraient eu recours à des prostituées lors de missions officielles. Cette réaction fait suite à une enquête de la BBC sur des travailleurs humanitaires qui auraient eu recours à des prostituées lors de missions. Dans un communiqué, l’organisation rappelle toutefois que « MSF n’est pas immunisée face à ces dérives, et nous nous efforçons de prendre chaque cas au sérieux ».

« Notre organisation dispose de mécanismes de signalement pour recueillir les plaintes sur ce type d’abus », a précisé l’ONG à l’AFP et au Monde.fr. Elle n’envisage pas l’ouverture d’une enquête sur la base des témoignages recueillis par la BBC, et ce faute d’« éléments concluants » :

« Nous avons investigué, dans la mesure du possible, chaque affirmation de la BBC, mais le manque de précisions a rendu la tâche extrêmement difficile. Nous n’avons pas été en mesure de trouver des preuves à l’appui des allégations présentes dans le rapport de la BBC. »

Médicaments versus faveurs sexuelles

MSF précise encore  avoir tenté, sans succès, de vérifier l’allégation selon laquelle un employé de MSF aurait dit qu’il était possible d’échanger des « médicaments » contre des « faveurs sexuelles » – mais sans y parvenir. « S’il s’avérait qu’un employé MSF avait tenté d’obtenir des services sexuels en échanges de médicaments, il s’agirait d’un abus de pouvoir inacceptable », assure l’ONG.

Selon la BBC, trois anciennes employées de MSF accuseraient des travailleurs humanitaires, en poste au Kenya, au Liberia et en Afrique centrale, d’avoir eu « recours à des prostituées ». Ces accusations interviennent après le scandale provoqué par les révélations d’abus sexuels commis, en 2011 en Haïti, par certains employés de la non moins célèbre ONG britannique Oxfam

Immunisation ? Dans les suites de ce scandale, MSF qui emploie plus de 40 000 personnes dans le monde, avait dit avoir reçu, en 2017, 146 plaintes ou signalements pour des « discriminations », « abus de pouvoir » ou « comportements inappropriés ». Parmi ces derniers :  24 cas de harcèlement ou d’abus sexuels avaient été identifiés, donnant lieu à 19 licenciements. Et au final, quel impact sur l’image de cette remarquable association âgée de 40 ans et sur le volume des dons qui la font vivre ?

A demain

 

Une réflexion sur “Humanitaire et prostitution : les accusations de la BBC réfutées par « Médecins sans Frontières »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s