Le baclofène, enterré ou ressuscité : la finale sera retransmise en direct les 3 et 4 juillet

Bonjour

Réserver ses journées. Les responsables de la revue Le Flyer nous rappellent que les 3 et 4 juillet, il sera possible de suivre en direct sur Dailymotion 1 « ce que certains annoncent comme l’enterrement du dossier baclofène ».

« Va-t-on assister au lynchage en règle du baclofène, comme nous avons pu assister au lynchage de la « primo-prescription de méthadone en Ville »- quel que soit l’avis qu’on peut avoir sur chacun de ces deux dossiers ? » s’interrogent-ils. Ils font aussi valoir que d’autres, plus optimistes, « espèrent que l’esprit « Santé Publique » va souffler sur la commission créée pour l’occasion ».

Rappelons que cadre de l’instruction de la (première) demande d’AMM du baclofène dans l’alcoolo-dépendance, l’ANSM a récemment annoncé la création d’une commission mixte ad hoc,  composée d’un tiers des membres de chacune des trois commissions consultatives qui siègent auprès d’elle 2. Il y a un an le laboratoire pharmaceutique Ethypharm avait formulé une demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) afin de commercialiser spécifiquement le baclofène (sous un nom de marque) dans le traitement de la maladie alcoolique. Grosses polémiques.

Empathique

L’ANSM explique aujourd’hui avoir créé cette commission « pour bénéficier d’une approche pluridisciplinaire au travers d’auditions de représentants de professionnels de santé et de patients utilisant ce médicament ». « Chacun des membres, ajoute-t-elle, a rempli une déclaration publique d’intérêt disponible sur le site. La commission se réunira les 3 et 4 juillet 2018. Un relevé d’avis de cette commission sera disponible dans les jours suivants sur le site Internet de l’Agence. Le compte rendu détaillé sera publié ultérieurement. »

Baclofène enterré ou baclofène ressuscité ? « L’AMM du baclofène pourrait permettre de créer les conditions d’une arrivée dans le système de soins de milliers de patients souhaitant bénéficier d’une prise en charge empathique, comme ce qui s’est passé avec les médicaments de substitution il y a plus de 20 ans, estime pour sa part Le Flyer. Et si ce n’est pas le cas, tant pis, on aura au moins essayé. La mortalité et les conséquences sanitaires et sociales liées à l’alcool devraient peser dans la balance; Nous l’avons déjà dit, depuis les débuts du baclofène. L’avis des cliniciens de terrain comme les quarante-sept qui ont signé une récente tribune 3 pourrait peser également dans les débats. Ou pas.. ».

Est-ce trop espérer, après des années de polémiques acharnées, que l’on parvienne, en direct, aux prémices d’une forme de paix ?

A demain

1 https://www.dailymotion.com/ANSMofficiel

2 Les membres de cette commission, présidée par le Professeur Nicolas AUTHIER, psychiatre et pharmacologue, sont : Pr. Marc BARDOU, gastro-entérologue, en qualité de Vice-Président, Pr. Antoine PARIENTE, médecin de santé publique et pharmaco-épidémiologiste en qualité de Vice-Président, Marie BONNET, psychologue, Dr. Jean-Michel DELILE, psychiatre et addictologue, Véronique OLIVIER, représentante associative, Fabrice OLIVET, représentant associatif, Hélène POLLARD, représentante associative, Dr. Marie-Alix ALIX, pharmacien d’officine, Dr. Pascale DUGAST, pharmacien hospitalier, Dr. Francis ABRAMOVICI, médecin généraliste, Dr. Claude SICHEL, médecin généraliste, Dr. Muriel GREGOIRE, psychiatre et addictologue, Dr. Albert TRINH-DUC, médecin urgentiste, Pr. Marie-Christine PERAULT-POCHAT, pharmacologue.

3 Texte paru sur Le Flyer signé de Dr Alain Morel, Paris ; Pr Olivier Cottencin, Lille ; Pr Christophe Lançon, Marseille ; Dr Maroussia Wilquin, Abbeville ; Dr Antoine Gérard, Le Puy-en-Velay ; Dr Laurent Michel, Paris ; Dr Jean-François Aubertin, Thionville ; Dr Beatrice Cherrih-Pavec, Charleville-Mézières Dr Grégoire Caracotch, Archamps ; Dr Didier Bry, Avignon ; Dr Claude Bronner, Strasbourg ; Dr Christophe Cutarella, Marseille ; Dr Jean-Jacques Pik, Creil ; Dr Eliane Herran, Bayonne ; Dr Dominique Jourdain de Muizon, Chauny ; Dr Ariane MA, Montreuil ; Dr Frédéric Fry, Cergy Dr Véronique Vosgien, St-André-lez-Lille ; Dr Philippe Masson, Pont-à-Mousson ; Dr Christian Michel, Strasbourg ; Dr Patrick Vogt, Mulhouse ; Dr Pierre Bodenez, Brest ; Dr Pascal Vesproumis, St-Brieuc ; Dr Jean Levy, Charleville-Mézières ; Dr Françoise Etchebar, Pau ; Dr May Boumendjel, Versailles ; Dr Pierre Polomeni, Sevran ; Dr Philippe Grunberg, Montfermeil ; Dr Eric Doudet, Tours ; Dr Catherine Caron, Paris ; Dr Richard Lopez, St-Denis.

Les signataires de cette tribune précisent « n’avoir aucun lien d’intérêt avec une firme qui commercialise le baclofène (Zentiva® et Liorésal®) dans d’autres indications ni avec celle qui a demandé une AMM (Ethypharm) ».

 

2 réflexions sur “Le baclofène, enterré ou ressuscité : la finale sera retransmise en direct les 3 et 4 juillet

  1. Quoi que l’ANSM décide, le baclofène ne sera pas enterré …

    Les patients souffrent beaucoup depuis juillet, s’il n’y a pas d’AMM ou une AMM à 80mg/j, ce ne sera pas vraiment pire pour eux.
    Ils ne renonceront jamais à ce traitement, pour une raison très simple, ceux qui l’ont pris le savent efficace, les autres se tourneront vers ce traitement après échec des traitements conventionnels
    Le hors AMM est permis, les ventes reprendront peu à peu

    Que la presse relate les dangers du baclofène ou qu’elle parle des bons résultats d’une étude, je reçois le même nombre de demandes de coordonnées d’un médecin « ouvert »
    Les patients veulent sauver leur peau …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s