Affaire antivaccins- Henri Joyeux : l’Ordre ne lâche pas et en appelle au Conseil d’Etat

 

Bonjour

On imaginait l’affaire Henri Joyeux éteinte avec le triomphe de ce dernier. Elle ne l’est pas : « au nom de la déontologie et de son engagement plein et entier en faveur de la vaccination, le Conseil national de l’Ordre des médecins, par son Président, introduit un pourvoi en cassation devant le Conseil d’Etat ».

Explications : « l’Ordre des médecins a régulièrement et publiquement rappelé que la vaccination était un outil fondamental de santé publique ». Selon lui elle « reste le meilleur moyen de mettre une société à l’abri de pathologies graves, voire mortelles ». Eléments d’actualité :

« Alors que la rougeole a fait une deuxième victime dans notre pays en 2018, le Conseil national de l’Ordre des médecins tient à réaffirmer que la vaccination est bien plus qu’un acte individuel : se vacciner permet de protéger collectivement la population de maladies infectieuses, et ainsi de sauver des vies. C’est cette conviction qui a conduit l’Ordre à soutenir la ministre des Solidarités et de la Santé dans sa décision de mettre en œuvre une vaccination obligatoire chez les nourrissons pour onze maladies, et à se déclarer favorable à une obligation vaccinale contre la grippe pour les professionnels de santé qui sont en contact avec des patients. »

Le Conseil national de l’Ordre des médecins a pris acte de la décision de la chambre disciplinaire nationale de rejeter sa plainte formée contre le Professeur Henri Joyeux. Aussi, tout en confirmant l’indépendance de la chambre disciplinaire nationale, et au nom de la déontologie et de son engagement plein et entier en faveur de la vaccination, il introduit un pourvoi en cassation devant le Conseil d’Etat.

Pour l’heure, mystère de la dialectique, les partisans du Pr Henri Joyeux expliquent, urbi et orbi, que ce dernier n’est en rien opposé aux vaccins ou à la vaccination.

A demain

3 réflexions sur “Affaire antivaccins- Henri Joyeux : l’Ordre ne lâche pas et en appelle au Conseil d’Etat

  1. Bonjour
    J’aurais aimé lire sous votre plume, le rappel que la cour de cassation juge la forme et non le fond.
    Or c’est le fond qui est contesté.
    Donc faire appel à la cour de cassation en expliquant que l’on conteste le fond, n’est-ce pas faire uniquement de la communication?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s