Les nouvelles aventures de Jérôme Cahuzac, médecin généraliste à l’ombre de Cayenne 

Bonjour

Il y a toujours eu de l’épique chez Jérôme Cahuzac,  héros post-balzacien. Nous avions tôt croisé l’homme qui, dans les antichambres du pouvoir, vivait aux antipodes de la réduction des risques quand cette dernière émergeait. Rastignac, énergie hors du commun. Un atypique, alors, dans les champs ouatés de la politique et de l’industrie pharmaceutique. A dire vrai il pouvait, alors, faire peur. Trop vite, trop haut, trop loin.

Puis on vit ce plongeur-escaladeur prendre, avenue de Breteuil, d’autres ascenseurs autrement huilés, s’envoler vers les plus hautes cimes de l’exécutif de notre République. Sous les ors, ils lévitait. On connaît la suite. L’aveu, la justice, le tragique. Et demain ? Peut-être, la rédaction du roman de sa vie. Un roman vrai construit sur une forfaiture du tonnerre – un mensonge historique prononcé, les yeux dans les yeux, dans un temple de la République française.

On le retrouva, ici ou là, sur des photos volées dans la solitude des montagnes corses. Puis aujourd’hui, voici le Dr Cahuzac dans la moiteur de Guyane, à l’ombre réclamée de l’hôpital de Cayenne. Aucune erreur : Jérôme Cahuzac, ministre de l’Economie et des finances au temps de François Hollande, reconnu coupable de fraude fiscale et de blanchiment de fraude fiscale vient d’être recruté comme médecin contractuel à orientation généraliste (pour une durée d’un mois) au sein du CH de Guyane, centre hospitalier Andrée-Rosemon.

Plus précisément sa mission, à compter de ce lundi 2 juillet, s’effectuera à Camopi, une petite commune souffrante au bord de l’Oyapock à proximité de la frontière brésilienne. C’est le quotidien local France Guyane qui a révélé l’information. Dans une interview à « Guyane la 1ère, » Agnès Drouhin, directrice du Centre Hospitalier Andrée Rosemon, explique que c’est Jérôme Cahuzac qui a proposé sa candidature.

Avenue des flamboyants

Camopi ? Un village isolé de 1.700 habitants, accessible uniquement en pirogue ou par avion au départ de Cayenne. Camopi et son CDPS : Centre Délocalisé de Prévention et de Soins. « M. Cahuzac s’est rendu à bord d’une pirogue dans ce village isolé de 1 700 habitants au sud-est de la Guyane, entre fleuve et forêt à la frontière du Brésil. ‘’Il avait déjà repris son activité médicale, a déclaré à l’Agence France-Presse le service de communication de l’hôpital, ajoutant qu’’’il est inscrit à l’Ordre des médecins ».

On se souvient qu’à l’encontre de cet ancien médecin le tribunal correctionnel avait prononcé une peine de trois ans ferme, en première instance, en décembre 2016. Il s’agissait, selon les termes du jugement, de sanctionner une « faute pénale d’une rare et exceptionnelle gravité, destructrice du lien social et de la confiance des citoyens dans les institutions de l’Etat et de ses représentants ». L’ancien ministre a fait appel dans l’espoir de bénéficier d’un aménagement de peine qui lui permettrait de ne pas passer par la case prison.

Puis, le 15 mai dernier, la cour d’appel de Paris condamnait Jérôme Cahuzac à quatre ans d’emprisonnement dont deux avec sursis. Une aggravation symboliquement de la peine mais aussi la perspective de ne pas aller en prison : le code de procédure pénale permet à toute personne condamnée à deux ans ou moins d’emprisonnement ferme de bénéficier d’un aménagement de peine. Mais, coup de pied de l’âne judiciaire : les juges d’appel ont refusé à l’ancien ministre un aménagement ab initio – dès le prononcé de la peine –, renvoyant la responsabilité de la décision à l’un de leur collègue en charge de l’application des peines. Celui-ci se prononcera dans quelques mois lors d’une audience à huis clos.

Dans l’attente, faute de pouvoir aller à Canossa, le pénitent, ancien chirurgien brillant, est allé s’enfermer à Camopi. A 66 ans, formidablement résilient, avenue des flamboyants.

A demain

 

3 réflexions sur “Les nouvelles aventures de Jérôme Cahuzac, médecin généraliste à l’ombre de Cayenne 

  1. Ce délinquant (# « personnalité »)n’avait-il pas été condamné à une peine de prison ferme ?J’ai la mémoire qui flanche…Il est vrai que selon M.le président de la République française les paradis fiscaux n’existent pas…Pourtant un citoyen lambda aurait été condamné,lui,à une peine incompressible de 20 ans ferme avec comparution immédiate.Va comprendre Charles!On pourrait peut-être souhaiter un bon séjour et de bonnes vacances à M.Cahuzac !Mais l’explication de cette justice qui dysfonctionne gravement doit être ailleurs…J’ai entendu un leader politique affirmer récemment « Ce nouveau monde a tout de l’Ancien Régime et rien de la République ».Cette explication est déjà plus intéressante et convaincante…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s