Etudes de médecine : sommes-nous vraiment à la veille de la fin d’un «gâchis humain» ?

 

Bonjour

Officiellement c’est terminé : une croix sur les Epreuves Classantes Nationales informatisées (ECNi), cet infernal bachotage-couperet à bac + 6. La voie ouverte à une sélection un peu plus éclairée des futures et futurs médecins ?  Les ECNi avaient, en 2016, succédé aux «épreuves classantes nationales» (ECN) qui, en 2004, avaient pris la place du célèbre «concours de l’internat de médecine» –institution qui, depuis deux siècles, avait gentiment évolué au rythme des avancées de la profession comme de celles de la société.

Ainsi donc, il y a quatorze ans (et pour des raisons qui restent encore à expliquer), apparut une croix faite sur l’internat; un second cycle s’achevant sur cette épreuve obligatoire et bachotante, classante et nationale. Avec, en prime, la promotion de la «médecine générale» élevée au rang de «spécialité médicale». Une entreprise jacobine et touristique en diable: selon son classement, le futur médecin choisissait son centre hospitalier universitaire d’affectation, ainsi que l’une des onze «filières» et les services où il effectuerait des stages de six mois.

La suite sur Slate.fr : « Les études de médecine vont enfin devenir efficaces »

A demain

Une réflexion sur “Etudes de médecine : sommes-nous vraiment à la veille de la fin d’un «gâchis humain» ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s