Argent : le gouvernement taxera-il demain les parents refusant de faire vacciner leurs enfants ?

Bonjour

C’est une affaire des antipodes. Elle est rapportée par Slate.fr. Dans le cadre de sa politique vaccinale (dite «pas de piqûres, pas d’argent») le gouvernement australien va accentuer  les sanctions financières pénalisant les parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants : il se verront privés de l’équivalent de 18€ (A$28) d’avantages fiscaux par enfant non-vacciné – et ce tous les quinze jours.

Jusqu’ici les parents australiens opposés à la vaccination de leur progéniture perdaient 468€ d’avantages fiscaux par enfant à chaque fin d’année. Avec le nouveau système la somme globale ne varie guère mais les autorités parient sur les vertus d’un « rappel constant » de la sanction. D’autre part celles et ceux qui gagnent plus de 50€ par jour pourraient être exposés des sanctions financières supplémentaires.

La politique du gouvernement australien vise à contrecarrer l’audience grandissante des discours d’opposition vaccinale : la proportion d’enfants non-vaccinés de manière délibérée est passé de 0,23% en décembre 1999 à 1,77% en décembre 2014. Le ministre australien des Services sociaux, Dan Tehan explique sans nuance que la répression financière est  nécessaire à la protection de la santé publique : « l’immunisation est la manière la plus sûre de protéger les enfants de maladies évitables. Les parents qui ne vaccinent pas leur enfants les mettent en danger ainsi que les enfants des autres».

Pénétration forcée

En 2015 The Sunday Morning Herald (repris par Slate.fr-Nadia Daam) avait rapporté de quelle manière les actions anti-vaccinales pouvaient être menées en Australie :

« L’Australian Vaccination-skeptics Network (AVN), un groupe anti-vaccins, a publié sur sa page Facebook  une image stupéfiante: la photo d’une femme ceinturée et bâillonnée par un homme, accompagnée du texte suivant: «PENETRATION FORCEE: Pas vraiment un scandale quand c’est une injection de vaccin et un médecin.»

« Pas de doute possible, le groupe assimile bien la vaccination aux violences sexuelles et les médecins à des violeurs. Sans grande surprise, la comparaison a fait bondir les associations de défense de victimes de violences. Le quotidien australien rapporte les propos de Fiona McCormack, présidente d’une association de lutte contre les violences domestiques, qui a estimé que cette campagne était «irresponsable et inappropriée».

La porte-parole du ministre de la santé a, elle, appelé le groupe à retirer la photo de leur page Facebook et à présenter des excuses publiques. Dont acte (…)  Si la photo a été supprimée, le groupe n’a cependant pas estimé que sa première initiative méritait des excuses. Selon le Sydney Morning Herald, ils ont répondu que ’’le post n’était pas de mauvais goût mais simplement honnête. Ce qui est de mauvais goût, c’est que le gouvernement élu nous force à vacciner nos enfants alors que nous ne croyons pas que c’est bon pour leur santé.’’»

Aux antipodes des antipodes l’épidémie de rougeole a déjà, cette année, touché 643 personnes au Royaume-Uni (contre 217 cas pour l’année 2017).  Et ce alors même que le pays a atteint le taux recommandé de 95% de vaccination des moins de 5 ans contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Vérité et mensonges

« Les cas anglais sont très probablement importés d’autres pays car les taux de vaccination pour la rougeole n’ont jamais été aussi bas en Europe (France, Roumanie, Grèce et Italie) provoquant la mort de quarante-huit personnes à travers l’Union européenne en 2016 rapporte encore Slate.fr. Si des personnes se sont détournées du triple vaccin dans les années 1990, c’est notamment à cause d’un médecin, Andrew Wakefield, qui avait publié une étude affichant la possibilité d’un lien entre le vaccin et l’autisme. » On sait, depuis, ce qu’il en était de la vérité. Et ce qui demeure des mensonges.

 En France, où le gouvernement a décidé de rendre obligatoire onze vaccins pédiatriques, la méfiance demeure vis-à-vis de l’immusiation à des fins de prévention. Pour n’être pas aussi radical qu’en Australie le discours néo-antivaccinal n’en est pas moins d’une particulière efficacité. Et aucune sanction financière directe des parents n’est envisagée par le gouvernement. Ces sanctions sont d’un autre ordre , concernant notamment l’entrée en crèche et à l’école :

« Les parents des enfants nés après le 1er janvier 2018 devront présenter à partir du 1er juin 2018, leur carnet de santé – pages vaccination – dûment tamponné ou un document signé par le professionnel de santé attestant de la réalisation des vaccinations pour être admis en crèche, ou dans toutes les collectivités d’enfants : écoles, centre de loisirs, colonies. Les personnes ou structures responsables d’accueillir l’enfant vont donc vérifier au regard de ces documents que les vaccinations obligatoires correspondant à l’âge de l’enfant ont bien été réalisées. Si l’enfant n’est pas à jour de ses vaccinations, ils ne pourront donc pas entrer en collectivité. En crèche ou à l’école, seule une admission provisoire est possible, les parents ayant alors 3 mois pour procéder aux vaccinations. En cas de refus persistant, le responsable de la structure est fondé à exclure l’enfant. »

Il est encore trop tôt pour dire ce qu’il en sera de l’adhésion réelle aux nouvelles obligations vaccinales. Trop pour savoir si, un jour, la France en viendra, ici, à imiter l’Australie. Mais pas trop tard pour commencer à y songer.

A demain

 

 

11 réflexions sur “Argent : le gouvernement taxera-il demain les parents refusant de faire vacciner leurs enfants ?

  1. « Aux antipodes des antipodes l’épidémie de rougeole a déjà, cette année, touché 643 personnes au Royaume-Uni (contre 217 cas pour l’année 2017). Et ce alors même que le pays a atteint le taux recommandé de 95% de vaccination des moins de 5 ans contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

    ….
    « Les cas anglais sont très probablement importés d’autres pays car les taux de vaccination pour la rougeole n’ont jamais été aussi bas en Europe (France, Roumanie, Grèce et Italie) provoquant la mort de quarante-huit personnes à travers l’Union européenne en 2016 rapporte encore Slate.fr 3
    ==================================

    On constate que Slate comme d’autres prennent la question à l’envers.
    En partant d’un principe non remis en question. Le taux de 95% de vaccination et plus protège.

    Or on constate que non en superposant les cartes de vaccination et d’incidence de la rougeole.

    Je me répète :
    « Voir figure 24 page 22 la carte de la couverture vaccinale
    httpDEUXPOINTS//ecdc.europa.eu/sites/portal/files/documents/Measles-and-Rubella-Surveillance-2017-final_0.pdf

    Voir la carte d’incidence de la rougeole.
    httpsDEUXPOINTS//ecdc.europa.eu/en/publications-data/measles-notification-rate-million-population-country-1-january-2017-31-december

    Encore un effort , les pro-vaccins car vous êtes très maladroits ! Vous tendez le batone pour vous battre. »

    Au lieu de remettre en question le principe et éventuellement découvrir les raisons fines, on accuse un bouc émissaire, le voyageur , l’immigré.

    Mais on n’apporte pas les données qui le prouve, que ces cas « malgré le taux de vaccination de 95% » sont dus à des importations.

    On ne se pose même pas a question de la protection conférée par 2 injections. Peut être qu’il en faut 3 ? Peut-être qu’il faut laisser les petits enfants des pays à hygiène et médicalisation élevées (nous, l’Europe …) faire la rougeole pour conférer une immunité durable qui protège les adultes.
    Je n’ai pas vérifié mais quand j’était étudiant ou interne on enseignait que la rougeole était une maladie bénigne hors tiers monde. Vous direz qu’on a maintenant du tiers monde dans nos villes..

    En tout cas ce sont des argument avancés par certains anti-vaccins sectaires et ne pas les aborder ,e pas expliquer c’est les conforter

    Je me répète : AU TRAVAIL :

    « Où l’on continue de taper du poing sur la Bible sans l’avoir écrite.

    On martyrise le pupitre, l’air martial ou institutoral (fin de récré).

    On n’a pas eu la force morale ni universitaire de charger une escouade de scientifiques d’esprit, infectiologues peut-être, ou spécialistes de santé publique, pour démontrer SCIENTIFIQUEMENT l’efficacité et la relative innocuité (le rapport bénéfice risque favorable donc) de la vaccination.

    On ne manque pas d’universiataires dans ces spécialités.

    La mission est noble et vitale pour la nation après tout (restons cohérents). »

  2. Moi ce qui me fait rire, c’est que des ‘médecins’, donc ayant fait des études scientifiques (et même un doctorat) sont incapables d’expliquer ce qu’ils affirment comme une vérité révélée.
    Si le taux de 95% protège, peut importe qu’un étranger arrive, car il y a déjà dans la population 5% de gens qui ne sont pas protégés. Ce que cela montre surtout c’est que les cas de rougeole se produisent MÊME SUR DES PERSONNES VACCINÉES. Or selon le dogme vaccinal, cela ne peut pas se produire. Si une personne vaccinée fait la rougeole, cela veut dire que le vaccin ne protège pas et que le bénéfice risque tend vers l’infini.

    c’est si facile d’ânonner la propagande, mais in fine cela fait un peu crétin. L’article de la PQR montrait 2 cartes avec couvertures et nombre de cas, plus la couverture est forte, plus il y a de cas… pasà 100% mais très très lié.

    • Non, ce qui est suggéré , mais sans preuve et par réflexe irréfléchi (pléonasme) c’est que les cas entreraient avec leur rougeole en incubation, je pense et c’est une des hypothèses possibles.

      Quant aux cartes, si on parle des mêmes elles ne sont pas aussi caricaturales que vous le dites: il y a des pays ou le dogme est plausible d’autres non.

      • J’ai regardé les cartes pour la france. Le dogme n’est pas plausible.

        Même si on trouve quelques cas qui correspondent, il suffit d’un cas qui ne correspond pas pour que le dogme s’effondre. Ainsi on ne peut pas dire que le vaccin protège si une personne vaccinée meure. On peut dire, il semble que l’on a moins de chance de mourir de la rougeole si on est vacciné que si on ne l’est pas. Mais à ce moment, il faut regarder qui meurt et son statut vaccinal.

        Ainsi, si sur les 10 morts, 6 sont vaccinés, cela veut dire qu’on a plus de chance de mourir de la rougeole si on est vacciné. Si, **globalement**, (on est capable de faire) il y a plus de mort dans les pays/régions les plus vaccinés, on PEUT DIRE qu’il y a plus de chance de mourir dans les régions ou les taux de couvertures sont élevés. C’est du simple bon sens à porté d’un enfant de 5 ans. (si j’étais pinailleurs, je dirais 1 an, on peut en discuter, avec une étude à l’appui).

        Bien entendu, on peut diverger en expliquant que ce n’est pas aussi simple, mais cela implique d’avouer que le discours simpliste sur la vaccination qui protège est juste mensonger.

        Comme dit des millions de fois, cf l’étude chinoise, la vaccination ne donne des anticorps (cela ne veut pas dire protège, sinon faut le montrer scientifiquement – et on a vu des gens mourir du tétanos avec des centaines de fois plus d’anticorps nécessaires pour être protégé) que pour une période limité, on s’accorde à 25 ans. Cela veut dire que le bébé (la primarité est à la louche de 30+ ans ; sans anticorps le lait maternel ne protège pas le bébé) et l’adulte (+ de 25 ans) sont exposés et DONC ON SAIT que la vaccination (en réduisant la circulation et donc le ‘rappel’) met EN DANGER la population!

        Le soucis c’est que l’on construit un mythe avec des ‘dogmes’ parcellaires’. :
        – Oui si on est confronté à une maladie on produit des anticorps
        – oui si on vaccine, on produit des anticorps (enfin la plus part du temps) (ce ne sont pas les mêmes puisqu’on est capable de discerner l’anticorps de défense de la maladie en cours avec l’anticorps de la maladie déjà eu – cf toxoplasmose et femmes enceintes)

        DONC (ah ah ah, reste à prouver) si on est capable de produire des anticorps (peut importe si vaccinaux ou réels) on est protégés.

        ET DONC (re ah ah ah ah, reste à prouver) il vaut mieux pour notre santé (individuelle, collective et génétiquement pour l’évolution, se faire des anticorps vaccinaux à blanc que d’attraper véritablement la maladie.

        Si un médecin peut prouver les 2 DONCS (donc pas un journaleux) je commencerais à envisager de réfléchir à l’intérêt de la vaccination.

        Bien entendu si l’objectif est de faire du PIB en tuant quelques personnes (400 MSN + 20 000 iatrogènes + ….) alors nous ne sommes pas sur le même terrain. Mais il faut le dire clairement: on s’en fout que votre bébé meurt
        , on s’en fout que votre parent meurt,on fait du PIB et un champion national. Quelques milliards valent bien quelques vies humaines.

        Moi les discussions oiseuses, c’est cool, cela fait de l’interaction sociale, ne valent pas une VÉRITABLE ÉTUDE SCIENTIFIQUE, randomisée en triple aveugle. Sans ces études, tout n’est que bullshit.

      • Non. AUCUN vaccin ne prétend être efficace à 100%, ce sont les anti-vaccins qui arguent cela. Oui il y a des gens correctement vaccinés qui font la rougeole. Cela ne remet pas en cause l’efficacité de la vaccination, à court et moyen terme dans les pays « riches » tout au moins. On peut reprocher certaines choses aux vaccins, mais autant utilisés des argument valables.
        Et la vrai question concernant la rougeole en France est principalement celle-ci à mon humble avis : certes la maladie est très souvent bénigne et confère une immunité semble t-il plus durable que les deux injections de vaccin. Mais que souhaitons-nous comme société ? Une société ou chacun choisi en fonction de son intérêt, donc dans le cas présent de ne pas se faire vacciner contre la rougeole afin de développer des anti-corps étant donné que nous sommes en très bonne santé, ou bien une société solidaire, où un maximum de personnes se vaccinent afin d’essayé de protéger ceux pour qui la vaccination est impossible ou peu efficace (immunodépression) ?

  3. herve_02, je ne suis qu’un amateur en matière d’études épistémologiques et de compréhension des protocoles scientifiques, mais j’en connais assez pour penser que vous devriez peut-être chercher à en savoir un peu plus de votre côté. Tout ce que vous dites n’est pas à jeter mais il y a des erreurs et de grosses approximations. Tout cela est malheureusement infiniment plus compliqué que vous ne l’écrivez.

  4. M

    Mais que souhaitons-nous comme société ? – C’est une excellent question. Est-ce que nous voulons une société de contrainte, aujourd’hui la vaccination, demain d’autres actes préventifs plus ou moins invasifs et plus ou moins délétères ?

    Que voulons nous comme société, une société ou le politique dirige ou une société ou les laboratoires pharmaceutiques et l’industrie mènent la danse.

    Voulons nous une société ou les autorités de contrôles font leur SIMPLE travail de vérification, de pharmacovigilance, de respects des protocoles juridiques ou une société qui camoufle ses erreurs au détriment de la vie des gens, ou CHAQUE année amène son scandale sanitaire et nous montre l’incurie du pouvoir politique au plus haut niveau de l’état ? (pour rappeler fabius à empoisonné des milliers de gens et continue comme si de rien n’était, simplement pour permettre à pasteur de sortir son test).

    Je vous rappelle également que la iatrogénie est devenu le PREMIER facteur de morbi-mortalité. Alors les petits discours simplistes de solidarité, cela me laisse d’une froideur.

    Vous voulez que les gens se vaccinent ? SORTER LES ÉTUDES et les suivis de tolérance, mettez en prison (pas juste 15 jours, disons 4 ans) les ministres qui font passer des AMM qui ne le mérite pas, mettez en prison les hauts fonctionnaires qui font ce qu’ils peuvent pour camoufler les effets secondaires, faites porter aux labos les conséquences des déficiences de leurs produits, plutôt que de prononcer des non lieu pour TOUS les scandales. ET surtout arrêtez de dire qu’il n’y a pas de contre-indications et aucun effets secondaires. On vaccine des gens contre l’hepB avec des cas de sclérose en plaque dans la famille, c’est criminel. Vous voulez que les gens aient confiance ? arrêtez de faire la chasse aux médecins qui pensent qu’un bébé (au vu de la famille) ne tirera pratiquement que des problèmes de ses vaccins.

    Vous êtes un amateur soit disant plus éclairé que moi, pointez les études qui montrent qu’avoir des anticorps vaccinaux protège – pointez les études qui montrent qu’il vaut mieux avoir le vaccin que la maladie.

    Concernant la rougeole, on SAIT que le vaccin protège à la louche 25 ans, que la mère ne protège donc plus son bébé car plus d’anticorps dans le lait maternel et que les adultes deviennent donc une cible. En CLAIR en décidant du tout vaccinal on a reporter la maladie bénigne de l’enfance vers les 2 population ou ce n’est pas bénin. ON SAIT qu’il sera impossible d’éradiquer complètement la maladie. Si vous avez une étude qui montre que le vaccin de la rougeole NE PEUT PAS provoquer la maladie et la transmettre, on pourra un peu avancer. Et tant qu’on y est, de manière plus générale, trouez une étude sérieuse qui montre qu’il n’y a AUCUN LIEN en vaccination et mort subit du nourrisson.

    Merci de pointez les approximations et apportez y les corrections.

    Je vous conseille également de vous renseignez un peu par vous même car votre société solidaire est un élément de langage de l’Église de vaccinologie et qui ne marche pas du tout dans le cas de la rougeole.

    Je vous conseille de lire les articles de marc Girard sur les problématiques JURIDIQUES de vaccins, plutôt que de vernir faire la leçon sans avoir vraiment lu autre chose que la bonne propagande d’état.

    http://www.rolandsimion.fr/spip.php?rubrique8&lang=fr#pagination_articles_rubrique

  5. Un peu de lecture provenant d’un site ‘complotiste’ qui ne fait que rapporter des faits, avec des liens vers des papiers, ce qui reste tout de même plus évolué que blablabla société solidaire.

    http://initiativecitoyenne.be/article-pourquoi-la-chine-connait-elle-des-epidemies-de-rougeole-alors-que-sa-population-est-vaccinee-a-99-124662626.html

    L’inconvénient avec la propagande, c’est que cela craque de partout. Un jour il faudra que les responsables qui mentent payent. Je propose que l’on puisse condamner pour homicide involontaire sans préméditation les médecins dont un bébé qui a été vacciné meurt à la suite du vaccin. Le cas du samu et du bébé avec de la fièvre c’était cela, mais cela a bien été occulté par la propagande médiatique. Vacciné la veille, fièvre de cheval et mort. Pour moi le médecin est responsable, responsabilité partagé, mais c’est une profession libéral et il a légalement le droit de ne pas vacciner s’il pense que cela peut poser un soucis. S’il n’y pense pas, parce qu’il ne fait que lire et écouter la propagande et ne suis pas l’actualité scientifique sérieuse, il accepte de prendre le risque…

    • Je ne répondrai pas dans le détails. Trop long, trop fastidieux, et probablement totalement inutile (lorsque on est persuadée d’être du coté de « ceux qui ont raison » ont devient aveugle, ceci étant valable pour TOUS, « grands « scientifiques et moi compris).
      Ce qui suis je l’écris donc surtout pour ceux qui passent par ici sans avoir d’opinion tranchée sur le sujet.
      Je n’ai pas écris que vous aviez tord. j’ai juste écris que vous ne semblez pas avoir compris comment fonctionne la science d’une façon générale, ce qui vous fait prendre des vessies pour des lanternes. Cela ne signifie pas qu’il faille dire amen au « tous vaccins » sans y regarder de plus prés.
      Effectivement concernant la rougeole l’immunité à long terme n’est pas assurée ce qui doit amener à s’interroger sur la balance benefice risque d’une vaccination de masse. MAIS la vaccination contre la rougeole reste, de fait, efficace SI elle est faite au-delà de l’âge de 1 an, c’est à dire APRES que le bébé ne soit plus protégé par les anti-corps maternels.
      En outre, le virus continue de circuler à l’état latent chez les gens vaccinés… ce qui explique que DANS LE CAS DE LA ROUGEOLE il est absurde d’espérer une éradication par la vaccination. Pour envisager une nouvelle injection vers 35 40 ans, au moment où la protection n’est plus optimal, il faudrait ne plus avoir d’anti-corps qui circulent pour que le vaccin serve à quelque chose, donc il faudrait attendre en étant non protégé durant un certain temps, ceci alors qu’il est impossible d’arrêter la circulation du virus… Là se situe le cœur du problème concernant le vaccin contre la rougeole et l’unique raison documenté et valable qui peut faire que l’on puisse remettre en cause le vaccin. Le reste n’est que manipulation, pour autant que j’ai pu le constater tout au moins.
      Quant à la question de la solidarité que vous balayez d’un revers de main, c’est effectivement un choix de société à faire comme vous l’écrivez…
      La question politique de la contrainte est tout autre. Je n’ai pas les compétences pour juger de l’efficacité de ces contrainte bien que j’y sois épidermiquement opposée par principe (ce qui constitue donc une valeur morale et qui n’a donc aucune valeur scientifique et ne devrait par conséquence jamais servir à prendre des decisions importantes).
      La question de justice se révèle aussi importante lorsque il s’agit de sanctionner les manquements de ceux qui nous « vendent » vaccins et médicaments… mais je crains malheureusement que l’équité ne soit pas pour demain.
      En ce qui concerne ce site Initiative Citoyenne » que vous citez, je vous invite à chercher vos renseignements à des sources un peu plus fiables. Vous verrez alors qu’il y a rarement de vérité absolue en noir et blanc, d’un coté les grands méchants et de l’autre les gentilles victimes, vous apprendrez que si deux événements se suivent cela ne signifient pas qu’ils soient liés, vous verrez aussi à quel point il est facile de faire dire ce que l’ont veut aux chiffres, vous conviendrez alors que pour ne pas être pris pour un mouton, quel que soit le coté de la barrière, mieux vaut toujours vérifier les infos qui nous sont données en pré-digérées. Je le répète, c’est valable pour tout, que l’on soit plutôt pour comme contre les vaccins, les escrocs ne sont aux services que de l’argent facile et/ou de la notoriété.

  6. « que l’on soit plutôt pour comme contre les vaccins, les escrocs ne sont aux services que de l’argent facile et/ou de la notoriété. »

    Donc celui qui propose de laisser le choix de vacciner ou pas n’est pas du coté de l’argent, et donc les officiels qui promeuvent la vaccination par l’obligation parce qu’ils fréquent les milieux de l’argent sont les escrocs. CQFD

    L’unique raison de douter du vaccin pour la rougeole, c’est qu’il ne sert pas trop. bingo.

    Il suffirait de faire une opération main propre dans la santé publique.

    Le ce serait trop long alors je ne commente pas, c’est tellement facile.

    Dès que l’on a un peu lu autre, que les décod/neurs, du monde, on a du mal à comprendre ceux, comme vous, qui viennent affirmer un peu tout et n’importe quoi reprenant mot pour mot les éléments de langage (solidarité blablabla) sans répondre aux questions de bases sur le bénéfice-risque.

    Vous affirmez qu’il est positif sans AUCUN éléments, vous ne répondez pas sur la (absence de) pharmacovigilance, vous ne répondez pas sur les lacunes (euphémisme) du pole santé, vous ne répondez sur aucune de ces questions fondamentales pour juste faire du mychel cymes.

    Si l’on doit abîmer la santé de 100 bébés en bonne santé (peut être en tuer un ou deux) pour sauvegarder la vie d’un immunodéprimé est-ce humainement, socialement, génétiquement acceptable ? Tant que l’on aura pas répondu (avec des chiffres sérieux) à cette simple question tout le discours sur la protection vaccinale n’est que foutaise. Et les promoteurs en sont réduits, comme vous à faire du pathos sociétal (la non science) sur le modèle de société…. pour ne pas tuer les bébé immunodéprimés. Eh, dans cette veine de pathos, ou est l’étude qui montre qu’il n’y a aucun lien entre vaccin et MSN ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s