La « PMA pour toutes » sème zizanie et divisions au sein des députés du président Macron

Bonjour

La bioéthique est aussi (surtout) une affaire politique. Ainsi le dossier de la « PMA pour toutes » avec les premiers couacs majeurs au sein des députés macroniens. L’affaire peut être simplement résumée. Nous rapportions il y a peu le dernier mouvement des troupes présidentielles : « L’élu de la majorité Guillaume Chiche espère élargir aux célibataires et aux lesbiennes la procréation médicalement assistée ».

Tout était en place, aucun manquement aux boutons des guêtres macroniennes. Une seule tête. Du moins le croyait-on. Au lendemain du rapport du Conseil d’Etat François de Rugy, du haut du Perchoir déclarait sur BFMTV souhaiter une proposition de loi ; dans la foulée l’entretien accordé par Guillaume Chiche, ancien socialiste, membre de la garde rapprochée de Dominique Strauss-Khan  puis de Jean-Paul Huchon.

Rappelons que, selon Le Monde, le député Chiche est l’un des « janissaires dévoués corps et âme au chef de l’État, qui ne dépendent que de lui, ne rendent de comptes qu’à lui ». Autant dire que l’on ne peut imaginer que M. Chiche avance sans un sauf-conduit discrètement tamponné au Palais de L’Elysée. Un palais qui reste totalement silencieux sur le sujet, le président de la République semblant avoir oublié sa (discrète) promesse de campagne.

Les Bleus et les obscurantistes

La proposition de loi du député Chiche ? « L’ouverture de la PMA à toutes les femmes, y compris aux célibataires et aux couples lesbiens, et le remboursement par la Sécurité sociale». Et le janissaire républicain des Deux-Sèvres de redouter que des « militants obscurantistes » ne cherchent à « refaire le match de la mobilisation contre le mariage pour tous ».  Ces rétrogrades aveuglés, à défaut d’empêcher l’élargissement de la PMA, pourraient selon lui « s’opposer à son remboursement par l’assurance maladie – ce qui aboutirait à une discrimination financière ».

Obscurantistes ? Agnès Thill appréciera. « Fille d’ouvrier, Mme Thill a grandi dans une famille ouvrière chrétienne, dit d’elle Wikipédia. Agnès Thill est divorcée et a élevé seule sa fille. Après avoir été longtemps institutrice dans l’Oise, elle est directrice d’école primaire à Paris. À la suite de son élection, elle se met en disponibilité pour la durée de son mandat. »

Cette députée élue de l’Oise, reproche aujourd’hui ouvertement à son collègue des Deux-Sèvres son initiative. Et elle le fait savoir dans les médias. « Si les Bleus ont gagné c’est parce qu’ils ont joué collectif », réplique la députée férue d’actualité sportive et politique.  « On vient juste de commencer des travaux d’une mission d’information consacrée, entre autres, à ce sujet, les auditions ne sont pas terminées, ajoute-t-elle, agacée, auprès du Monde. Tout cela pose des questions que nous abordons dans le cadre de la mission d’information. Pour moi, l’ADN d’En marche c’est “écoute, bienveillance et consensus”, on n’y est pas !  C’est insupportable, dès qu’on émet une réserve sur ces sujets de bioéthique, on est vus comme des membres de Sens commun ! Si tout est joué d’avance, il faut nous le dire. »

Qui le dira à la députée Thill ?

A demain

 

Une réflexion sur “La « PMA pour toutes » sème zizanie et divisions au sein des députés du président Macron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s