Homéopathie et confraternité : tous les couteaux sont tirés, la guerre est désormais déclarée

Bonjour

On ne plaisante jamais avec la confraternité, cette « haine vigilante ». Et on ne plaisante de moins en moins avec les dilutions s’ouvrant sur les infinis. Le Syndicat national des médecins homéopathes français a annoncé, vendredi 27 juillet, avoir déposé des plaintes devant l’Ordre des médecins. Un information de l’AFP. Des plaintes visant tout ou partie des 124 signataires d’une tribune vitriolée publiée dans Le Figaro. En mars dernier ils attaquaient les « médecines alternatives » – dont l’homéopathie. « Nous avons déposé des plaintes pour non-confraternité, non-respect du code de déontologie, étant donné qu’ils ne veulent plus reconnaître notre titre de médecins », a déclaré Charles Bentz,  président du Syndicat national des médecins homéopathes français.

Sommes-nous ici à la veille d’un étonnant conflit d’intérêts ? En juin dernier ce syndicat réclamait de rencontrer les responsables ordinaux. Après s’être adressé aux médias généralistes il se disait « choqué » par la position du Dr Bouet, président du CNOM, déclarant publiquement que « l’homéopathie ne doit pas être délivrée en première intention » – une allégation « non conforme à la liberté de prescription des docteurs en médecine » selon le Dr Bentz.

« Nous sollicitons au plus vite une rencontre avec les instances dirigeantes de l’Ordre des médecins et leur demandons de rectifier urgemment leur prise de position. D’ores et déjà, nous avons été soutenus par la CSMF et par le SML. La presse médicale se fait l’écho de notre colère.  

« Il est clair que dans notre pays, comme chez nos voisins (Espagne actuellement), un ensemble d’acteurs est à la manœuvre pour écarter l’homéopathie des pratiques médicales. Inutile de chercher une ‘’main invisible’’ derrière ces opérations qui impliquent Académies de médecine et des sciences, Ordres des médecins et ‘’signataires de tribunes anti fake news’’, persuadés pour leur part d’agir sans subir la moindre influence.La position de la ministre de la Santé tend, elle aussi, à se durcir, le remboursement étant de toute évidence dans l’œil du cyclone. »

« Médecin homéopathe, ça n’existe pas »

Pour « endiguer ce flot » le syndicat appellait l’ensemble des acteurs de l’homéopathie à se rassembler. Il demandait aussi aux patients  « d’agir et de se faire entendre ».

Aujourd’hui, contre-attaque : plusieurs médecins signataires de la tribune du Figaro – regroupés notamment sous le hashtag #Soutien124 – visés par ces plaintes, chacune déposée devant le conseil départemental de l’ordre où ils exercent, ont confirmé sur Twitter ces derniers jours avoir reçu une notification de cette action :

Selon le Dr Bentz, la virulence du propos méritait de saisir les instances disciplinaires. « Les propos de nos confrères sont tout à fait clairs, tout comme le code de déontologie est clair. Je ne vois pas où il peut y avoir une conciliation, explique ce syndicaliste. C’est à l’Ordre de juger si cette attitude mérite des sanctions, et quelles sanctions. »

Où l’on pressent, déjà, le conflit ordinal d’intérêts. « Médecin homéopathe, ça n’existe pas », affirmait lors d’une conférence de presse en juin le vice-président du Conseil national de l’Ordre des médecins, le Dr Jacques Lucas. Pour autant la mention « homéopathie » reste autorisée sur les plaques vissées et cuivrées des médecins, qu’ils exercent ou non dans les beaux quartiers. Et la Sécurité sociale rembourse certaines spécialités homéopathiques et ce en dépit de la démonstration scientifiquement chiffrée des bénéfices apportés. Une situation dénoncée par la Comission de la transparence de la Haute Autorité de Santé.

Où l’on en revient, une fois de plus, aux ambiguités entretenues de manière délibérée, sur le sujet, par Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé. Le pouvoir exécutif français n’a plus d’autres solutions que de trancher. Pourquoi donne-t-il cette impression, malsaine, de trembler au moment de décider ?

A demain

 

2 réflexions sur “Homéopathie et confraternité : tous les couteaux sont tirés, la guerre est désormais déclarée

  1. Oh, c’est beau comme du napalm au petit matin.

    Il faut toutefois relativiser ces envolées lytiques et lire une autre vision de la chose ici :

    http://docteurdu16.blogspot.com/2018/07/homeopathie-et-sante-publique-single.html

    C’est marrant comme les médecins ont l’impression d’être des scientifiques… le mal du siècle, le même qui affecte un macron ayant l’impression d’être un roi omniscient. Je pense que le ministère devrait lancer une étude sur cette pandémie, peut être est-ce à cause d’une couverture vaccinale insuffisante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s